Test Produit: Chaussettes Proracing V3.0 Ultralight

Ceux qui suivent le blog depuis un certain temps savent que je suis peut être un peu fétichiste sur un accessoire de la course à pied, suite à mon Marathon des sables en 2013: les chaussettes.
J’en ai acheté en tout genre, des soquettes, des normales, à doigts séparés, de compression, capable de durer 1000kms, mais également des Compressport V1, V2, et désormais ces Proracing V3 Ultralight.
J’avoue qu’au niveau du confort que ça soit les V1 ou les V2, je les trouvais plutôt mastoc et j’étais même géné par les fameux « dots » notamment sous le talon.

C’est donc un peu septique, que je fais l’acquisition de ce 3e modèle qui me séduit par son coté ultralight, on s’aperçoit même sur les photos qu’elles ont l’air complètement transparentes.
En fait quand on regarde d’un peu plus près, on est sur une base de collant avec des renforts juste où il faut comme sur les coté de la cheville, talon ou encoure les doigts de pieds.

Elles sont très ajusté, pourtant je fais du 45 et j’ai un modèle 45-48, je croyais être large mais pas du tout, le coup de pied et même difficile à passer, c’est d’ailleurs très gênant car j’ai fait cet achat en vue des triathlon à venir, et c’est quelques secondes de perdues.
Ensuite on retrouve tous les marqueurs des chaussettes Compressport, à savoir le support de l’arche qui enveloppe très bien le pieds, cette fois ci sans le serrer complétement. On va retrouver les fameux dots au niveau du talon, sous le talon et au bout de la voute plantaire. En gros, l’esprit est de créer un espace pour mieux ventiler le pied tout en assurant une très bonne ventilation.

Mon expérience:
J’ai pu porter ces Ultralight à plusieurs reprises comme sur mes sorties longues, sur des courses sur routes, à vélo (sortie de 3h), mais surtout sur triathlon. Une fois que l’on a passé le cap de les enfiler, comme je l’ai dit plus haut c’est des collant, donc on s’y sent de suite à l’aise. Le coté ultralight et ventilation, c’est pas du pipo, ça fonctionne relativement bien. J’ai tendance à beaucoup transpirer et la on arrive chez sois même après 2h au sec! Par contre sur trail, je ne me sens pas trop à l’aise j’ai besoin d’être plus protégé pour éviter les ampoules, mais ça ce n’est que mon opinion. Le dernier point concerne le triathlon, à la sortie de l’eau, impossible pour moi de rouler 10/20/40 bornes sans chaussettes, sinon c’est ampoules assurées donc je dois porter quelque chose. Le truc c’est que ça peut vite faire éponge car toute la flotte de la tri fonction se déverse dans les chaussettes, et on peut vite porter 1kg a chaque jambes, mais là rien du tout, ça ventile et ça séchè.
Le dernier point que je signalerais concerne la durabilité, je ne suis pas sur qu’elles fassent 1000 bornes, je viendrais ajuster cet article dès que le premier trou apparaitra.

Où les acheter: https://www.compressport.fr/fr/accueil/258-proracing-socks-v30-prs-v3-ultralight-run-high.html
Prix: 18€

Laisser un commentaire