2017 l’aboutissement, 2018 l’année du sacre?

En cette année 2018, je ne vais me la jouer à qui a la plus grosse, j’ai déjà une longueur d’avance 🙂 (punaise si on en peut même plus rire!), il est temps de faire un petit bilan sur 2017 qui fut une année fabuleuse, elle avait pourtant bien commencée, avec ma course de rentrée comme tous les ans maintenant effectuée à Pechbonnieux sur la trail des coteaux avec presque mon meilleur chrono sur ce parcours de 21kms, le premier pic de la saison devait avoir lieux au moment du trail du Ventoux, un petit 46kms de chez mamie qui pique bien au cuisse donc la prépa commençait très tôt dans la saison (fin janvier), et on a beau être dans le sud, fait pas chaud chez nous non plus donc il faut garder sa motivation assez haute. Ce qui ne fut pas forcément le cas, je devais faire la romeufontaine, je ne suis toujours pas allé, 2 ans d’affilé que je manque cette course dans la neige.
Pour la 8e année d’affilée, je me présentais sur la ligne de départ du forest trail avec une belle 46e place sur le parcours de la nébuleuse, j’adore vraiment cette course en nocturne à deux pas de la maison.Derrière, j’ai juste suivi mon entraînement très clairsemé pour arriver sur la ligne de départ du Ventoux pas forcément méga préparé mais avec l’envie d’en découdre, une très belle montée jusqu’au sommet avec un temps record, par contre la descente fut un carnage, des quadris bloqués en permanence, c’est aussi ça le trail.

Derrière cette course se fut le néant, déjà mal aux jambes mais également pas envie de reprendre, du coup presque 3 semaines sans aucunes sorties. La reprise s’effectuera chez nos voisins de St Paul sur Saves, un petit trail sympathique ou il fait bon se tirer la bourre sur ce 23kms.

Derrière quasiment encore 4 semaines vierges, je ne me souvient pas forcément de la raison, mais peut être de l’épuisement entre le boulot, les déplacements… il faut attendre cette petit semaine de vacances à Miami début mai ou je vais commencer à retrouver le sourire qui ne me lâchera plus jusqu’à la fin de l’année, avec surtout l’envie de terminer avec ces problèmes de poids et de pantalons qui ne ferment plus!!Pour ça rien de mieux qu’un trail sur ces terres à Mauvezin, court intense et avec un gros bide ça n’aide pas.

A partir du 1er juin, en mode plus rien ne m’arrêtera, on revoit l’alimentation, on fait du bi quotidien et on s’essaye à de nouvelles disciplines avec la natation et surtout le triathlon qui va me rendre accro pour un bon moment je pense.

Arrive Juillet, le soleil, les beaux jours et pan, 50h de sport! Reprise du vélo le week end en FSGT en essayant de récupérer de bons groupes, une vrai régalade, et cette envie dans un coin de la tête d’aller s’essayer à un Ironman un jour…peut être en 2019
Fin de l’été, et juste avant de repartir pour les USA pour le boulot, je continue mon apprentissage sur les triathlon S au Lavezou dans l’aveyron, c’est toujours aussi bon.
Septembre, une première pour moi, mon premier 10kms en mode Pacer pour Remy à domicile pour l’emmener sous les 50’, on échouera pour 20’’ mais une superbe expérience.
Puis je vais enchainer 2 weeks end d’affilés avec des tri, tout d’abord à La Ramé sur le XS de Toulouse, format bien sympa où l’on se met de grosse mines, c’est simple a fond et on accélère! Le week end suivant ça se passe à Biscarosse sur un terrain de rêve, et sur un format M, la natation est toujours aussi compliqué mais la remontada est toujours un moment exceptionnel.

C’est également au même moment que je décide de m’inscrire sur le Marathon de San Sébastian pour clôturer l’année 2017 mais avant direction le pays Basque avec la fameuse Skyrhune et son ambiance de malade, le temps n’était pas de la partie mais quelle course!!
Une fois la saison de trail et triathlon terminée fin septembre je vais faire quasiment que de la course à pied en suivant à la lettre le plan concocté par le coach car depuis le 1er septembre j’ai rejoint le Tracks Athlétisme de l’Isle Jourdain.
Et là ça commence à faire mouche, je tape enfin la barre du Sub 40 que j’ai tenté depuis des années lors de l’Ekiden d’Albi avec un 39’22, quelques semaines plus tard, j’enfonce mon chrono sur semi à Toulouse avec un 1h26’12, tout laisse à penser que j’ai vais pouvoir titiller mon chrono sur marathon.

C’est exactement ce que je vais faire durant le marathon de San Sebastian, quelque chose que j’aurais pu rêver mais pas forcément réaliser bref, je vais passer sous les 3h en 2h58’51! ce qui me donne accès à pas mal de majors pour 2018!

Derrière ça pas évident de repartir mais l’envie est toujours là, donc 10j après je serais à l’entrainement en préparation pour mon premier cross que je ferais à Blagnac, un exercice pas évident mais qui a le mérite de faire bosser la vitesse pendant l’hiver.

En conclusion, un début poussif, très accès trail, une remise en question dès fin Mai qui va changer beaucoup de chose (-12kgs sur la balance ça change la donne et ça ouvre de nouvelles perspectives), la découverte du triathlon qui ouvre de nouvelles perspectives et que dire de ce RP inattendu mais tellement savoureux!

Alors oui 2018 je t’attends et de pieds fermes!

Laisser un commentaire