Deniv'Plus
Toujours plus haut, toujours plus loin

Articles dans la catégorie Test matos

Powerbar : 30 ans déjà et pas mal de changements

img_2222Lorsque j’ai eu l’occasion de tester les produits Powerbar, j’ai sauté sur l’occasion car je suis un grand aficionados de la marque et de certains produits que j’utilise tout au cours de l’année, notamment lors de mes entrainements vélo. Mais aujourd’hui le focus se fera sur les produits que j’ai particulièrement utilisé durant ces 3 derniers mois pour la prépa marathon.
Produits à utiliser avant l’effort:

isoactive-600g-powder-orange_600x600Isoactive: c’est la boisson à l’effort que l’on peut trouver sous plusieurs parfum: Orange, citron, fruits rouges. Je l’utilise depuis des années et j’apprécie particulièrement le parfum citron qui n’est pas forcément trop sucré et que l’on peut boire pendant des heures sans forcément en avoir ras le bol. Elle est composée de 5 ÉLECTROLYTES (sodium, chlorure, potassium, magnésium et calcium), éléments que l’on perd lors de la transpiration.

5electrolytes-drink-mango-passionfruit-neu-570x486px5 Electrolytes: On est sur le même principe que la boisson a l’effort précédente mais pensé pour le traileur. En effet le conditionnement est sous le format d’un gros type d’aspirine, et le produit identique à un gros dolipranne. Par contre c’est là que le bas blesse pour moi, on est sur un produit qui est légèrement effervescent et pour moi ça ne passe pas, le gout n’est pas franc. Les comprimés se dissolvent intégralement. 10 comprimés produisent jusqu’à 7,5 litres de boisson sportive.Les arômes Pamplemousse rose et Lemon Tonic Boost contiennent 75 mg de caféine par comprimé, ce qui peut augmenter les capacités de concentration. Pour ma part je n’ai jamais pu aller au fond des 1l. J’accroche sur le principe pas sur le gout.

2015-energize-mangotropcial_0_600x600Barres New Energize: Sur le principe j’adhère totalement, c’est la mise à jour des traditionnels barres Energize que j’avale par dizaine durant l’année surtout le parfum mangue Passion, du coup la promesse se voulait belle en ré interprétant la précédente uniquement avec des éléments naturels. On retrouve les parfums les plus improbables:
– Bella Italia: Saveur tomate
– Gigerbread: gingembre et pain d’épice
-Mangue tropical: mangue
– Original Almond Vanilla : amande vanille
– Salty Peanuts: cacahuète
Sur le plan gustatif, les parfums me font vraiment envie, le problème subvient lors de la première bouchée, la barre est composée de flocon d’avoine et fruits sec en morceaux. En effet la texture a complètement changée, elle n’est plus collante, mais qu’est ce qu’elle est pâteuse, c’est très sec. Je ne suis jamais arrivé à plus de la moitié de la barre. Pour moi je ne retrouve pas le gout franchement sucré que je recherche lorsque j’ouvre une barre après une heure d’efforts j’ai vainement envie que le sucre reste sur le bout de la langue, ce n’est pas du tout le cas, je resterais donc sur les Energize Classique.

energize-muffin-caramel-vanilla_1_600x600Energize Muffin: c’est la petite nouveauté dans la gamme Energize et là par contre j’ai vraiment aimé et je le dis haut et fort. Le problème dans les gâteaux sport fait pour l’avant course et tout particulièrement l’avant marathon c’est qu’après un tout petit morceau c’est très vite encoeurant,ici gout et texture sont particulièrement agréable tout simplement car on est sur des petits muffins. Comme tous ces gâteaux c’est assez facile à faire (niveau 2 ans, j’ai fait participer ma fille pour vérifier…), la cuisson quant à elle se fait soit au four soit au micro onde. Et le petit plus, ils sont personnalisables avec ce que vous voulez, voyez ci dessous, j’ai choisi l’option gourmand. Niveau apport ça à l’air de bien fonctionner, car ce matin là j’ai cartonné au semi de tournefeuille.
2016-10-17_22-50-55
Pendant l’effort:
powergel-tropicalfruit-gross_600x600Powergel Original: là encore on est sur une un produit historique de la gamme depuis 1996. Enormément utilisé par les triathlètes et par les coureurs US (je m’en suis rendu compte lors du marathon de NY), ce produit est le contre pied parfait des barres New Energize, là vous voulez du sucre c’est à l’état pur avec un goût fruité très prononcé. Le gros avantage réside dans son emballage qui est très pratique a transporté ou a ouvrir d’un coup de dent. Certains parfums comportent même d la caféine.

Après l’effort:
570x486_2014-natural-protein-blueberry_600x600Natural Protein: les barres protéinées sont en principe toutes semblables c’est à dire très compactes pas facile à mâcher mais qui font du bien après une grosse séance. Là on est en face d’un produit qui affiche la couleur, naturel, végan, basée sur une première partie de cacahuètes, et amandes mélangées à des myrtilles. Le goût n’est pas désagréable, l’effet qui rassasie ce fait sentir assez vite, par contre un petit goût farineux nous laisse sur notre fin.

570x486_2016-pp-52-chocolate-mintProtein Plus 30% & 52%: j’ai gardé le meilleur pour la fin ou faim… Je m’entraine principalement entre midi et deux et ma pause déjeuner passe assez vite et je mange en principe en 10mn, du coup vers 15h j’ai souvent un petit creux, avec un petit coup de fatigue et c’est à ce moment là que j’ai pris pour la première fois ces barres. Là le double effet kiss cool, ça fait du bien mais surtout le gout menthe chocolat type after eight est tout simplement une tuerie.

Vous l’aurez compris, la marque Powerbar fête déjà ces 30 ans, mais lorsqu’elle a soufflé ses bougies, elle a vraiment décidé de renouveler complètement certains de ces produits phares. Certaines recettes ont marché d’autre non, dans tous les cas ça ne vous laissera pas indifférent.

Où trouver les produits: https://www.powerbar.eu/fr_FR/

Please follow and like us:

Test chaussures: Kalenji Kiprace 3, la perfection

Kalenji Kiprace 3

Vue 3dDepuis un peu plus de 3 ans avec notamment l’intégration de Thierry Treuil dans l’équipe Developpment produits Trail chez Kalenji, la qualité des chaussures à pris un vrai tournant. De mon coté ma dernière expéreience avec Kalenji en trail datait de 2013 à mon retour du Marathon des sables ou j’avais pu courir avec les Kapteren XT3, qui étaient assez lourdes et une accroche pas forcément prononcée. En 2014 avait été lancé la Kapteren Race, qui était la version course de la XT4, premier vrai modèle développé entre la marque  et Thierry Treuil, dèjà à l’époque on retrouvait tous les marqueurs que l’on retrouve aujourd’hui: légèreté, dynamisme, accroche
2016-07-10_00-06-33Depuis 3 ans, je n’ai jamais rééssayé une paire trail de la marque, portant pour des modèles plutôt Salomon avec les Sense 3, les Sense 4 Soft Groud, les S-Lab XT6 ou autres Mizuno, des modèles relativement onéreux et au final qui m’ont pas donné des sensations extraordinaires si ce n’est peut être les Sense.
C’est en lisant tous les tests sur les chaussures trail 2016 ce début d’année que j’ai eu une réelle envie de me procurer ces Kiprace 3, mais ça n’a pas été sans mal, le modèle n’a été disponible que mi-juin à cause d’un problème de production. Je pense que Kalenji à eu un sérieux manque à gagner car les coureurs s’équipent en début d’année en vue de faire les chaussures pour les gros évènements estivaux.

Le dernier souvenir que j’avais des chaussures Kalenji était lourdes et rigides, lorsque l’on chausse ces Kiprace 3, c’est tout le contraire, de vrais chaussons, ultra légères, avec un poids de 270g en 43 (-15g Vs 2015). Niveau confort, c’est juste sensationnel, j’ai les pieds fin et je nage pas dans la te box, mais cette dernière conviendra à la plupart d’entre vous. Les matériaux utilisés ont l’air d’être robustes mais sont également très souple ce qui rend le déroulé du pied quasi parfait.
2Même si Décathlon ne préconise pas forcément ces chaussures pour de l’ultra, on y est tellement bien que je me demande si ça ne vaudrait pas le coup pour autant, il n’y a qu’a voir Thierry Breuil vainqueur de la nouvelle course des Templiers avec ce même modèle, par contrer je pense qu’il vaut mieux avoir un poids inférieur à 75kgs. L’amorti CS est en fait une zone évidé, ce qui emprisonne un espace d’air sous l’épine calcanéenne, allié au drop de 6mm on a un parfait compromis entre relance et dynamisme.
3Le confort a été soigné, en effet passer 6-8h avec ces chaussures au pieds, il est évident qu’il faut que les moindres détails soient soignés, on peut voir ci dessus la tige qui remonte juste ce qu’il faut pour avoir un bon maintient sans causer d’ampoules, le contrefort est rigide sans être dur. On a une parfaite symétrie sur la chaussure, le modèle étant universel, c’est également pourquoi je m’y sent si bien en ce moment.
45Sur l’avant, on est pas en reste avec, on le voit sur la photo ci dessus, des bandes thermocollées font le tour de l’avant du pied avec des renforts qui remontent au niveau du medio pied. Ces bandes ne serrent pas forcement par contre elles participent au dynamisme général mais également à la solidité de l’ensemble, je n’ai qu’un peu plus de 100kms avec ces chaussures, mais l’on sent que l’on est pas du tout sur un modèle type Salomon Sense ou au bout de 300 bornes tu vas les jeter à la poubelle.
6Qui dit trail, dit protection, les Kiprace 3 intègre un pare pierre qui remonte assez haut et protège le gros orteil sans pour autant gêner  au moment du déroulé de la foulée. Il peut parraitre fin, on verra dans 500 bornes si l’avant est toujours dans cet état là.
Coté détail on notera l’apparition d’une petite poche au niveau de la languette qui sert à remiser les lacets, on trouve depuis longtemps se détail sur les Salomons ou encore les Asics. Certains trouveront ça inutile, pire ne le verront même pas, pour moi c’est primordial ça évite de faire des doubles noeuds, en plus ici détail ultime les lacets sont plats et donc une fois bien serrés ils ne bougent pas, mais en plus une fois rangés dans cette pochette vous êtes paré pour 100 bornes.
7La languette pour moi est juste parfaite assez fine, pour ne pas absorber de la l’énergie au moment du dérouler du pied, mais assez épaisse pour pouvoir avoir un serrage des lacets uniforme et suffisant sans point de compression, on reconnait peut être là l’ancienne expérience Adidas de Thierry Breuil. J’ai cependant un gros regret qui m’empêche de donner 99/100 à cette chaussure. Après une bonne sortie longue et même courte , je fais chaque fois la même constatation, la languette glisse du coup de pied et se met sur le coté. Là, il y a a prendre le meilleur d’autres marques comme Salomon ou Nike, où la languette forme comme un chausson autour du pied, si la Kiprace 4 intégrait ça on atteindrait le nirvana.
8Parlons de la semelle intérieure qui est un détail invisible mais qui a grandement son importance dans le succès ou l’échec d’une course (frottement, ampoules…). Ici on est sur une semelle intérieure mono densité assez fine, pour allez gratter les grammes nécessaires.
Elle est thermoformer et ça on le sens clairement dans les appuis au niveau de la stabilité, très simple mais efficace.
910Gardons le meilleurs pour la fin, l’accroche! C’est ça qui a fait la différence sur le terrain.
La semelle est composée de crampons multidirectionnels haut de 5mm relativement espacés pour éviter le bourrage, j’avoue que depuis que je les ai il doit faire plus de 30° à chaque sortie donc niveau bourrage, je repasserais. On constate qu’il y a des crampons qui débordent sur toute la périphérie, cela permet d’après kalenji d’avoir une meilleure stabilité notamment dans les virage. C’est assez difficile à vérifier, je suis d’accaord pour la stabilité, mais pas forcément dans les virages, car pour avoir marché avec l’extérieur du pied sur un petit tronc, mon pied à bel et bien tourné.
1112
Vous l’aurez compris je suis vraiment sous le charme de cette chaussure, pour des raisons évidentes: le confort est surprenant, les petits détails sont là pour que l’on s’y sente bien. Elles sont ultra légère 270g pour une paire de chaussure de trail c’est pas mal du tout, on vient concurrencer les modèles Salomon, Brooks…
Mais surtout son comportement dans les chemins est exceptionnel, j’ai eu l’occasion de faire des séances de Fartlek, sortie longue et pas mal en endurance, à chaque fois elles réagissent, elles s’adaptent!
Ma seule incertitude concerne la durabilité, je m’entraine sur terrain mixte, goudron, sentier, chemin et mes crampons ont déjà perdu 1mm sur l’avant, je viendrais mettre à jour l’article vers 300kms…
Vous l’aurez compris pour le prix, il ne faut pas se priver, elles font certainement mieux que des paires à plus de 200€, mais surtout elles font le job! Great job Kalenji.

Prix: 79,99€
Où les acheter: http://www.kalenji.fr/chaussure-trail-running-homme-kiprace-trail-3-orange-id_8351037

2016-07-10_23-39-06

Please follow and like us:

Le test complet de la montre GPS POLAR V800

2015-10-22_22-44-51Le marché des montre GPS est de plus en plus chargé après avoir couru de longues années avec la même montre, la multiplicité des modèles haut de gamme comme la Polar V800, La Garmin Fenix 3 ou encore la Suunto Ambit 3 donne envie de faire des infidélités à sa marque préférée. Durant 6 semaines j’ai eu la chance de pouvoir tester la Polar V800 grâce à l’agence Bernascom, qui je le précise n’influe nullement dans la rédaction de mon test.
La marque finlandaise Polar c’est fait un peu remuer ces derniers temps, après avoir été le leader incontesté et même pour certains le créateur des premiers modèles de cardiofréquencemètre, les premières montres intégrant un système GPS ont vraiment tardées à venir laissant la place à tous les concurrents. Je vois encore aujourd’hui des coureurs avec leur GPS déporté sur le bras et leur montre RSX 800. Sur le papier cette V800 à tout d’une grande, découvrant là.

1- Le contenu de la boite

  • Cardiofréquencemètre Polar V800
  • Émetteur de fréquence cardiaque Polar H7
  • Câble USB personnalisé
  • Guide de démarrage Polar V800

La V800 se décline sous 4 packs, avec et sans cardio et en bleu ou noir. De toutes les montres GPS que j’ai pu avoir, c’est celle qui sans aucun doute est la plus discrète et ressemble le plus à une montre de tous les jours pour pouvoir aller travailler sans qu’un collègue vous lance une blague à deux balles (tu es aveugles, ils sont assez gros les chiffres…) Son cadrant en aluminium légèrement épais et discret et effilé type montre Cartier, il y a peu de boutons, le principal surmonté de rouge Start, des boutons de navigation Up et Down, et sur la droite on retrouve le bouton Pause/Back et la lumière Light.2015-10-22_22-46-08Lorsque l’on retourne la montre, on aperçoit une sorte de perçage qui est en fait la broche sur laquelle on vient brancher le câble spécifique, il faut trouver le coup mais je trouve ça relativement facile et efficace, non pas comme sur la Suunto par exemple.
2015-12-28_21-39-542015-12-28_21-42-072015-12-28_21-43-042- Démarrage

Une fois la montre sortie de la boite, on peut commencer à la paramétrer soit directement sur la montre soit par l’intermédiaire de Polarflow (https://flow.polar.com/settings)2015-10-22_22-52-08 2015-10-22_22-53-42La première connexion est relativement longue car comme si dans mon cas le firmware n’est pas à jour, cela peu prendre plus d’une dizaine de minutes. Prenez également votre temps pour pouvoir charger la montre à 100%, ainsi vous pourrez vous apercevoir de l’autonomie de la montre.

3-Réaliser une première sortie avec la V800

Réaliser une sortie avec la V800 est on ne peut plus facile, il suffit de presser le bouton rouge pour sélectionner l’activité que vous désirez faire, par exemple « Course ». La montre capte les satellites relativement vite entre (20s et 1mn) suivant si vous avez voyagez entre 2 sorties. Puis vous presser Start et c’est parti!
Ce que j’aime tout particulièrement c’est al précision du cardio et sa réactivité notamment lors des fractionnées, on voit que c’est là que la marque excelle. Mais ce que j’aime encore plus c’est le débrief de la sortie sur PolarFlow.2015-12-28_22-02-562015-12-28_22-04-38

4- Les menus

4.1- Statut
Le menu statut permet de voir via le tracker d’activité où en est notre pourcentage d’activité de la journée, il ajoute également toutes les sorties ou exercices que vous enchainez ainsi la montre estime votre seuil de récupération. Autant vous le dire elle nous aime pas trop nous runners car après avoir enchainé 3 séances d’affilées, vous êtes direct en surentrainement.
2015-12-28_22-14-512015-12-28_22-16-084.2- Journal
Le menu journal permet de parcourir l’ensemble des sorties effectuées, de revenir sur les différentes statistiques, on retrouve exactement les mêmes fenêtres qu’une fois une simple sortie effectuées.
2015-12-28_22-36-402015-12-28_22-40-352015-12-28_22-46-202015-12-28_22-51-562015-12-28_22-56-34
4.3- Réglages
2015-12-28_23-00-10Le menu réglages permet de régler directement sur la montre les éléments personnels comme le poids, l’âge, le sexe, son niveau de performances..
Vient après les réglages de la montre avec tout ce qui est sons et vibrations, j’aime particulièrement ces options tout comme sur ma Fenix 3, cela permet de faire des séances vraiment intense sans se soucier de la montre une seule seconde, on sait quand changer d’allure, accélère ou ralentir.On peut régler les différentes plages de FCM pour également faire sonner la montre, il y a le réglage du tour automatique ou encore l’autopause. Les choix de l’affichage des vitesses mn/km ou km/h. C’est un net avantage par rapport à beaucoup de concurrentes où l’on est obligé de passer par des sites comme Movescount ou encore Garmin Connect.

4.4- Tests/Chrono/Favoris
Pour moi ces 3 autres menus sont plutôt secondaires, il n’apportent pas grand chose, pré enregistrer un test de demi cooper sur la montre ou encore juste faire chronomètre peut être fait sans ces menus

Derniers point que j’ai pas mal utilisé est le rétro éclairage qui est relativement performant.
2015-12-28_23-20-58
Ces montres sont des petits bijoux, une des raisons actuelles du pourquoi je suis chez Garmin concerne uniquement la possibilité de rentrer tout son plan d’entrainement sur le site pour le transférer sur la montre et se laisser guider ensuite durant la séance.

La V800 et PolarFlow permettent de faire cela également mais je n’ai pas eu l’occasion de le tester du coup je vous conseille l’excelentissime test du collègue Coureur Du Chablais, allez également jeter un coup d’oeil sur la partie orientation ça peut aider à décider les traiteurs.
http://coureurduchablais.com/2014/11/test-polar-v800/#laltimetrie

5- Autonomie

Concernant l’autonomie en mode montre on dépasse allègrement la semaine complète, je me suis amusé a l’utilisé également uniquement pour mes sorties, là on est plus de l’ordre de 12h, ce qui est largement suffisant pour tous les pistards ou autres routiers mais aura du mal a séduire les amateurs d’ultra c’est pas 80% de la populations, mais tous les coureurs de trail qui veulent mettre ce prix là dans une montre même s’ils ne font que des courses natures, ils sont dans un coin de la tête un jour de faire du long et la montre devra suivre…Mais les marathoniens seront séduis c’est sur.

6- Conclusion

Cette Polar V800 est vraiment réussie, tout d’abord comme montre, elle se porte au quotidien et sait rester discrète. L’accroche des GPS et rapide, et ne se fait plus par boitier déporté comme là longtemps fait Polar. J’ai beaucoup aimé le fait de pouvoir changer les différents paramètres directement sur la montre sans passer par une interface quelconque.
La partie qui me séduit pas et qui chez moi pousse à l’acte d’achat concerne la planification d’entrainements, ici ça n’a rien d’intuitif, il faut en plus mettre ça sur des jours précis, et je ne sais pas forcément à l’avance quand va être ma séance de fractionnés. Le top niveau pour ça était la bonne vieille et regretté Garmin 310 XT…
Mais pour finir sur des notes positives, j’ai particulièrement aimé la précision du GPS et l’interface PolarFlow qui permet d’analyser toutes les données post sorties.
La Polar V800 aura sa clientèle à n’en pas douter!

Où la trouver: http://www.polar.com/fr/produits/ameliorez_votre_condition_physique/course_a_pied_multisport/v800
Prix: 449,90€

Please follow and like us:

Vidmate Apk Download : Android 5.1.1 Latest Version Free

Vidmate For Android: Are you missing your preferred Tv shows or movies because you are active with the other jobs? Then here I offer you the Vidmate Apk on your phone, which is among the best applications utilized for watching motion pictures as well as TV series. Download Vidmate You can enjoy your preferred motion pictures as well as TELEVISION programs as well as download it by merely mounting this app on your Android device and enabling your data link.

Its database is comprised of all films and also TELEVISION collection, and also the developers are consistently upgrading with all the latest and trending TV serials and movies as quickly as it is launched. There are also lots of attributes which make it more advised to use it for your amusement function. Vidmate app has actually boosted a great deal in the user interface and also introduce many more functions as well as feature, recognize more about the function of the Vidmate application in this write-up below.

Functions of Vidmate Apk:

The Vidmate app is consisted of lots of superior functions which you may be amazed when you use it. Programmers are on a regular basis adding new features and also maintaining it updated. Inspect the feature listed below

The recently updated Vidmate Apk comes with a really nice completing user interface. It is really understandable as well as do all the functions. Vidmate for PC The designs and logo designs are made completely convenient and trustworthy; there is an options and classifications every area so that the customers could conveniently deal with it.
Massive collection flicks and trending serials, on a regular basis updated on its big database so that every really one of its customer could see their preferred shows and serials as well as flicks.
The Vidmate application uses you to view your favourite shows by streaming online, in addition to it also has the option of downloading and install the shows, films, as well as videos.
Currently you could view your favorite shows in a top quality of your wish if you want you can also view your shows in an HD high quality and download it in a quality of your desire. The Vidmate application uses you to enjoy video clips in 360p, 420p, 720p.
While downloading you choose web servers on your own, as well as it reveals all the information about the flick and also how many times it was downloaded through the option seed.
The outstanding truth about this application is that the designer of this application is aiming to reduce the ads as much as possible.
The application is now available for most of the gadgets; quora it sustains almost all of the new tools as well as runs really smoothly.
Now you could pick and also view your much-loved TV shows and motion pictures by choosing the sources from the listing of several.
All of the attributes as well as functions are free you dont have to reregister or signup or subscribe anything, all the motion pictures and TV shows uploaded below are cost-free to download as well as stream.

Please follow and like us:

Test produits: Le pack marathon Overstim

2015-11-11_22-13-10Lors de mes premiers marathons, si il y a une chose que je ne prenais pas à la légère c’est la prise de gels.Entre temps, j’ai essayé d’autres choses, du solide, ou uniquement en prenant des ravitos sur les tables, mais forcé de constater que de temps en temps ça ne marche pas,et l’autonomie est peut être le premier levier du succès.
Cette année, j’ai voulu reprendre pas mal de base, dont celle ci, j’ai donc récupéré un pack marathon Overstim qui contenait:

  • Malto saveur XXX, 500g
  • GatoSport, saveur Caramel, 500g
  • 4 gels Energix saveur Caramel beurre salé
  • 2 gels antioxydant, Saveur Cola et Citron
  • 1 gel coup de fouet, A gel Red Tonic
  • Boisson d’attente à la vanille, 200ml
  • 1 porte gels

IMG_00053 jours avant le grand départ du marathon c’est « Glucides Time », moi je suis très vieille école, je me suis toujours gavé de pâtes avant les jours de matchs et je remet ça vielle de course. Manger des pâtes pendant 3j, vous pouvez vite finir avec +3kgs sur la balance c’est pour cela que l’on a crée le Malto.
« La maltodextrine est un mélange de différents sucres obtenus par hydrolyse partielle de l’amidon de blé ou de maïs. Les longues chaines glucidiques de l’amidon sont hydrolysées, c’est à dire décomposées dans le but d’obtenir des glucides de plus petite taille.

Les produits obtenus par cette transformation reçoivent un indice appelé DE (Dextrose Equivalent) correspondant au degré d’hydrolyse de l’amidon. Plus le DE sera élevé, plus la proportion en sucres simples à chane courte sera importante dans la maltodextrine. »

A partir du jeudi, je me balade avec ma bouteille d’1l à la main ou j’ai intégré le malto saveur pêche, j’avais eu l’occasion d’essayer d’autres parfum, comme fruits rouge, agrumes ou neutre, celui là est sort du lot car on boit sans s’en apercevoir.

IMG_0006Le gatosport est un classique paris les classiques, autant les autres produits sont sujets à discussion avec les autres coureurs mais ce produit est utilisé par beaucoup d’entre nous. Il a pour avantages d’être particulièrement nutritif, mais surtout digeste pour éviter d’avoir 500g de gâteau sur l’estomac pendant le marathon. Pour ma part je partais à Berlin, j’ai donc préparé ce gâteau en moins de 2’, puis passé au four à 180° pendant une grosse demi heure. Une fois prêt j’en ai mis la moitié dans mon sac car il se conserve 2-3j, mais j’ai également gardé l’autre moitié au congélateur pour une prochaine course. Je pense avoir gouté un paquet de parfums, amande, chocolat, poire chocolat, nature avec pépites de chocolat, celui ci était au caramel avec des morceaux, ce qui n’était pas top pour la conservation car le caramel fondait, mais au gout assez sympa.

L’hydratation pré course est relativement vidmate important pour arriver à stabiliser un indice glycémique assez haut sans pour autan atteindre un pic important dès le premier kilomètre ou même ne pas tomber en hypoglycémie lié au stress du départ. Ce produit peu allègrement être remplacé par une petite bouteille d’eau dans laquelle on ajoute une peu de jus de pomme par exemple. Ici la boisson est à l’orange , vanille ou bien neutre.

Mais le nerf de la guerre se situe ailleurs où plutôt dans les gels. Ici on trouve les grands détracteurs qui pensent que l’on peut courir avec 3 morceaux de sucres et de l’eau, pour ma part même si je n’arrive pas à quantifier le bienfait des gels sur l’épreuves. Lors du marathon de Berlin, je n’ai pas eu de coup de moins bien en privilégiant une prise de gel tous les 5 kilomètres juste avant les ravitaillements pour ne pas garder une saveur ultra sucré dans la bouche qui me donnerait soif pendant de longues minutes. La marque privilégie le fait de prendre des gels Energix tous les 5kms puis un Antioxydant au 10e et 20e, cette fois ci j’ai été très bien servi car les Energix était saveur caramel beurre salé, je préfère 10 fois la saveur de sel au sucre même en trail, le fait de couper avec des gels sucré coca et citron enlève la lassitude. Sur la fin quand les jambes commencent à ne plus répondre on utilise le coup de fouet et le Red Tonic au 40e à l’Eucalyptus, je n’en prendrais pas 20 mais l’effet « Vicks » et fraicheur dans les bronches fait son effet.
La seule remarque que je peut faire concerne la texture, j’ai l’habitude d’utiliser des gels classiques à l’entrainement qui on une texture épaisse, il faut donc plus déglutir mais les gouts sont respectés. Ici c’était des Gels liquide XL, comme leur nom l’indique beaucoup plus liquide, ça arrive donc beaucoup plus vite, je pense en avoir fini aucun dans leur totalité.

Une fois votre médaille autour du coup, le dernier produit que l’on peut utiliser mais qui n’est pas dans le pack est la boisson de récupération, là j’avoue que je peux essayer tous les parfums, je ne m’y ferais jamais, le produit est relativement épais on à un peu l’impression de boire une Guiness, il y a à boire et à manger. L conseil de la marque, le diluer avec du lait.

Vous l’aurez compris, le marché des produits énergétiques est très large et ne cesse de se diversifier avec l’arrivée de nouvelles marques. Il est primordial d’essayer 100% des produits à l’entrainement pour valider que vous supportez bien les goûts et les textures. Ces packs on également l’avantage d’avoir un prix d’appel intéressant, mais je préfère le reconstituer avec des gouts qui qui me donnent envie de les déguster.

Où le trouver: Sur le site d’Overstim
A quel prix: 39,90

Please follow and like us:
var addthis_config = {
url: « http://www.denivplus.com/2015/11/test-produits-le-pack-marathon-overstim/ »,
title: « Test produits: Le pack marathon Overstim »
}

Watch Ring’s (2017) Full Movie Online Streaming Online and Download

Please follow and like us:

Watch John Wick Chapter 2 (2017) Movie Online Streaming & Download

WATCH NOW


Quality : HD
Title : John Wick: Chapter 2
Director : Chad Stahelski.
Writer :
Release : 2017-02-08
Language : English.
Runtime : 122 min.
Genre : Thriller, Action, Crime.

Synopsis :
Movie John Wick: Chapter 2 was released in February 8, 2017 in genre Thriller. Chad Stahelski was directed this movie and starring by Keanu Reeves. This movie tell story about John Wick is forced out of retirement by a former associate looking to seize control of a shadowy international assassins guild. Bound by a blood oath to aid him, Wick travels to Rome and does battle against some of the worlds most dangerous killers.

WATCH NOW

Please follow and like us:

Test produit: Lunettes Loubsol Synchro

loubsol_logo_v3Encore un nouveau test grâce au partenariat entre la Runosphère et le marque Loubsol. j’avoue que lorsque l’on m’a proposé ce test j’ai été tout d’abord surpris car pour moi la marque Loubsol est synonyme de ski, c’est d’ailleurs la marque de mon tout premier masque en verre jaune que je me sers depuis plus de 15 ans lorsqu’il neige!

Pour faire un petit historique,Loubsol c’est 40 ans d’histoire et de qualité, on est pas sur une nouvelle marque, on est plutôt sur un nouveau marché très porteur celui du sport avec du matériel destiné aux cyclistes,traileurs et aux coureurs.La qualité est au rendez vous car la marque équipe déjà les chasseurs alpins de l’armé de terre ainsi que les expéditeurs dans les cercles polaires, donc pour faire mon jogging ça devrait passer… Dernier point qui est pour moi fondamental et on se doit de le souligner, ces lunettes sont made in France et même certifiée, fabriquées dans le Jura. Le groupe Bateur à racheter la marque en 2013 pour lui donner un nouvel élan sur le plan de la distribution ce qui devrait assurer de nouveaux volumes.

2015-08-24_00-10-42IMG_1581Revenons à l’essentiel, les lunettes, pour m’a part j’ai choisi le modèle Synchro car elle me semblait ultra légères.Lorsque je reçois le paquet, première surprise les lunettes sont livrées avec un botier transparent assez résistant ça suffira amplement pour les ranger dans mon sac à dos durant les courses pour ne pas les exploser, malgré qu’elle me sembles très souples.
Je possède plusieurs modèles de lunettes comme des Oakley, Ekoï, Tifosi essayée dernièrement sur le blog. Mon choix c’est donc porté sur ces Synchro blanche et rouge car elle me semblait ultra light et elles le sont vraiment, c’est la qualité première que je demande à une paire de lunette, se faire oublier que ce soit sur une séance de VMA, sur une sortie longue ou encore durant 8h de trail , croyez moi elles font le job!

2015-08-24_00-10-142015-08-24_00-11-142015-08-24_00-11-38Coté look, c’est très subjectif mais je trouve que leur coté agressif est assez sympathique surtout avec les verre type « irisés » rouge et jaune, mais ce même modèle se décline en plusieurs couleurs comme le bleu et blanc, blanc et noir.
Au niveau des verres on retrouve donc des verres classiques dit fumés, des photochromiques qui changent de teintes suivant la luminosité (je n’ai pas réussi à trouver de données sur le taux d’occultation), et de verres polarisants. La dernière paire que j’avais été phtochromique et polarisante, et j’avoue que ça me gène un peu car soit le taux d’occultation n’est pas assez fort ou trop faible, et le coté polarisant me gêne avec le téléphone je trouve que c’est pas du tout confortable, d’où mon choix des verres fumés.

Autre élément important, vidmate comment elles réagissent avec les éléments extérieurs, j’entends par là: buée, pluie, goutes de transpiration. Lors de ma première sortie vélo de 4h, il pleuvait des cordes, le fait qu’elles soient neuves à certainement bien aidé car le revêtement hydrophile du départ à jouer son rôle à merveille, les goutes perles sur les verres, ce qui fait que l’on est pas continuellement en train de s’essuyer avec les gants remplis de sueur.

IMG_1579Avec la canicule que l’on a eu cet été, j’ai également pu tester si elles s’embuaient, j’ai encore le plaisir de vous dire que même après une séance de cotes, au moment ou on s’arête boire un coup, ou le visage prend une deuxième monté de chaleur, je n’ai pas eu l’apparition de buée, je pense que c’est facilité par la ventilation au niveau des verres ainsi que les aérations sur la partie haute.

Quand je vois le prix de ces Synchro, je pense que l’on peut avoir des lunettes de très bonne qualité sans payer un prix fou pour posséder une marque.

Please follow and like us:

Test chaussures : Skechers Go Meb Speed 3, (d)étonnante

IMG_1206Lorsque la Runnosphère m’a proposé de tester à nouveau un modèle Skechers, j’ai plutôt hésité tant ma première expérience des Go Ride 3 avait été non concluante, car j’avais l’impression de courir avec des paquebots. Avec ses Go Meb Speed 3,je crois que je vais changer de jugement relativement vite.

Lorsqu’on les sorts de la boites, on voit clairement que l’on est pas dans la même catégorie, beaucoup plus « racer » avec un chausson plus fin, elles donnent clairement envie de les enfiler et d’aller faire un tour. De couleurs sobres avec un bleu qui rehausse le ton, j’aurais presque tendance à me réconcilier avec la marque et à oublier mon précédent test de la Go Ride 3. La deuxième chose qui est frappante, mais qui est une caractéristique de la marque Skechers, la légèreté, ici 202g en 43, le seul modèle que j’ai pu utilisé plus léger est la T7 de chez Brooks.

Cette chaussure est tellement efficace qu’elles ont accompagné MEB lors de sa victoire au dernier Marathon de Boston en 2014.

IMG_1201Clairement, je ne suis pas Meb, donc emmener ces missiles sur marathon va être très compliqué je me contenterais de séances rapides, type VMA/Seuil ou 10kms

Sur les séances de VMA, ce n’est ni plus ni moins qu’extraordinaire, la technologie GOimpulse Sensors qui n’est ni plus ni moins des ergots spécifiques au niveau de la semelle sur les points spécifiques de la foulée (un peu comme les dots que l’on trouve sur les chaussettes Compressport). Le Dynamisme lié au chausson ultra fin permet d’avoir une cadence et une envie d’accélérer que j’ai rarement ressenti même avec des Adios Boost qui sont pourtant mes « favorites».
Avec un drop de 4mm (18mm en haut du talon pour 14mm sur l’avant), les amoureux de la foulée minimaliste y trouveront leur bonheur, j’ai par le passé essayé des chaussures au drop de 4mm qui tapaient beaucoup plus fort, ici le Resalyte® Midsole présent au niveau du midfoot fait que l’on si sent bien même lorsque l’on est pas dans le chiffre magique des 180ppm car l’injection spécifique de ce matériau joue l’absorber d’impact, un peu comme un matériau à mémoire de forme

IMG_1202Tout à été allégé, pour ne pas ralentir le coureur, comme le mesh qui est ultra respirant, j’ai eu l’occasion de testé l’étanchéité ou plutôt la respirabilité de ces chaussures lors d’une sortie au seuil dans Hyde Park à Londres sous un vrai temps londonien! Il tombait des trombes d’eau mais je n’ai jamais eu les pieds rempli d’eau comme si je courrai dans une bassine, certes on est humide, mais dès que le temps s’éclaircie on sent qu’elles se ventilent énormément, j’ai pu ressentir la même choses durant la canicule du mois de juin.

2015-08-02_23-10-45Revenons à du concret mesurable par tout un chacun, comme je l’ai dis précédemment, utiliser ses Go Meb 3, pour toutes ces séances de fractionnées, de seuil ou encore de 10kms s’avère extraordinaire en terme de sensations si vous arrivez à maintenir une foulée medio pieds sur toute la distance, mais également comme je le disais précédemment la matière spécifique de la semelle vous aidera lorsque la fatigue commencera à surgir. Par contre si demain matin on me demandait si ces chaussures pourrait me servir sur marathon, je ne prendrais pas la risque, je dirais que si tel est votre souhait, il vaut mieux peser aux alentours de 70kgs mais surtout ambitionner les Sub 3h au marathon.
Dernière question que l’on est en droit de se poser concerne l’usure de la semelle, ce matériau injecté n’inspire pas la confiance pour autant après plus de 100 bornes rien n’a bougé.

Certes Skechers n’est pas une marque ultra connue en France comme elle peut l’être aux Etats Unis mais elle mérite de le devenir, il suffit de choisir le bon model pour la bonne utilisation.

Où les trouver: http://www.fr.skechers.com/fr/style/54000/skechers-gomeb-speed-3/bkbl

Prix:110€

Please follow and like us:

Test matériel: Lunette Tifosi Tyrant 2.0

<img class="alignleft size-medium wp-image-2285" src="http://www viagra costa rica.denivplus.com/wp-content/uploads/2015/04/2015-04-26_15-59-12-300×167.jpg » alt= »2015-04-26_15-59-12″ width= »300″ height= »167″ srcset= »http://www.denivplus.com/wp-content/uploads/2015/04/2015-04-26_15-59-12-300×167.jpg 300w, http://www.denivplus.com/wp-content/uploads/2015/04/2015-04-26_15-59-12-150×84.jpg 150w, http://www.denivplus.com/wp-content/uploads/2015/04/2015-04-26_15-59-12.jpg 586w » sizes= »(max-width: 300px) 100vw, 300px » />La marque Tifosi que l’on pourrait croire italienne mais qui est belle et bien américaine a été lancée en 2003 pour une cible multisports. J’avais déjà eu l’occasion de tester des précédents modèles il y a 2 ans, mais lorsqu’on me propose un essai sur le modèle Tyrant 2.0, je saute sur l’occasion.

Elles ont tout pour me séduire:

  • un look accrocheur et sportif en carbone
  • un poids plume de 24g
  • des verres polarisés et photochimiques
  • un prix plutôt accessible

Coté look j’aime bien l’aspect carbone, mais que vous soyez fan du vert ou du rose, vous trouverez certainement votre bonheur avec plus de 20 combinaisons possibles. Le montant est fabriqué en Grilamid TR-90, un polyamide alliant la légèreté, et la solidité. J’ai utilisé ces lunettes des heures durant pour mes sorties vélo de plus de 3h ou encore sur des 10kms, elles sont bluffantes, une fois sur le nez, à aucun moment je n’ai eu à les rajuster à cause de leur poids ou autres.
IMG_1153 Autre très bon point, pour a part j’ai une petite tête et je suis adepte des lunettes qui sont assez ajustée, et là c’est clairement le cas, si l’on vient ajouter à ça des manchons latéraux pour éviter qu’elles ne glisses, plus le support nasal ajustable, ces deux éléments jouent pleinement leur rôle en plus de leur traitement hydrophile pour éviter que tout cela ne bouge avec la transpiration.
IMG_1154-1Concernant les verres, on est sur des produits interchangeables, mais j’avoue que ces derniers sont surprenant. De base ils sont fumés, on aurait aimé peut être pour une plus grande largesse d’utilisation qu’il soit transparent (ou presque) jusqu’à semi sombre. Ici nous passons donc d’un indice de protection UV allant de 2 à 3, et je confirme que sous la pluie au mois de février, elles ne sont pas forcément idéales, par contre le matin sur le trajet du boulot en vélo avec le soleil de face, elles sont bluffantes, mais là encore avec une variation d’occultation entre 11,9 et 32,1%, l’occultation n’est pas flagrante.

IMG_1155Mais là où je juge une bonne paire de lunette c’est au ruissellement de l’eau sur les lentilles autant sur l’extérieur quand il pleut, mais également de la transpiration coté intérieur. La seule paire qui me satisfasse à ce jour sont les Oakley Radar que j’ai depuis plus de 6 ans. Mais avec ces Tyrant 2.0, je vous avoue que j’ai trouvé de sérieuse concurrente, notamment au niveau de la buée grâce à ces orifices de ventilation dans l’angle des verres, vous n’avez jamais de buée, et même si il y en  avait un tout petit peu, elle disparait quasiment instantanément, j’ai pu m’apercevoir de son efficacité en course de vélo où je me suis d’ailleurs régalé.

En conclusion, pour une utilisation très sportive, course à pieds, trail ou vélo, ces Tifose Tyrant 2.0 sont des compagnons idéales de part leur légèreté et leur confort, le tout à un tout petit prix comparé aux modèles équivalent du marché. Petit plus, elles sont livrés avec  un étui de protection rigide, et un autre souple qui permet de nettoyer les lunettes.

Prix: 79,95€
Où les trouver: http://www.tifosioptics.com/products/1120600761/

Please follow and like us:
var addthis_config = {
url: « http://www.denivplus.com/2015/04/test-materiel-lunette-tifosi-tyrant-2-0/ »,
title: « Test matériel: Lunette Tifosi Tyrant 2.0 »
}

Please follow and like us:

Adidas lance un modèle spécial semi marathon de Paris

1Le semi de paris est un rendez vous incontournable du début de saison pour tous les coureurs qui sont a la recherche de passer un bon moment, mais également pour ce qui doivent faire une course préparatoire avant le marathon
Pour cette édition 2015, Adidas lance un modèle Supernova glide BOOST édition spéciale Semi de paris!<img class="aligncenter size-large wp-image-2253" src="http://www.denivplus.com/wp-content/uploads/2015/03/2-640×628.jpg" alt="2" width="610" height="599" srcset="http://www.denivplus.com/wp-content/uploads/2015/03/2-640×628.jpg 640w, http://www.denivplus.com/wp-content/uploads/2015/03/2-150×147.jpg 150w, http://www.denivplus.com/wp-content/uploads/2015/03/2-300×294.jpg 300w, http://www compra segura viagra.denivplus.com/wp-content/uploads/2015/03/2-50×50.jpg 50w, http://www.denivplus.com/wp-content/uploads/2015/03/2.jpg 926w » sizes= »(max-width: 610px) 100vw, 610px » />345

Vous pouvez le découvrir en exclusivité sur le stand adidas.Watch Ungodly Acts (2015) Full Movie Online Streaming Online and Download

Please follow and like us:
var addthis_config = {
url: « http://www.denivplus.com/2015/03/adidas-lance-un-modele-spacial-semi-marathon-de-paris/ »,
title: « Adidas lance un modèle spécial semi marathon de Paris »
}

Please follow and like us:
var addthis_config = {
url: « http://www.denivplus.com/2015/03/adidas-lance-un-modele-spacial-semi-marathon-de-paris/ »,
title: « Adidas lance un modèle spécial semi marathon de Paris »
}

Please follow and like us:

Duo Tonic, un nouveau venue sur le plan énergétique qui procure un vent de fraicheur

2015-02-21_16-32-54La marque Duo Tonic est née de fruit de l’imagination de Denis GARGAUD-CHANUT, champion du monde de canoë monoplace et champion de France 2013/2014. ce dernier en avait marre d’utiliser toujours les même produits, soit imposés par sa fédération, soit pvrcequ’il ne trouvait que ça sur le marché. Du coup, lorsque il faut écrire le cahier des charges d’un nouveau produit énergétique, il sera simple et efficace: sain, performanciel, écologique, mais surtout « Made in France ».

Image-1(1)J’avoue que si les produits avaient été lancés de manière confidentielle, je n’en aurait pas forcément entendu parlé, mis à part 2 points: le premier, le Pape de l’Ultra Trail, j’ai nommé Kilian JORNET est venu prêté main forte à cette équipe de jeune sportif, non pas sur le coté développement qui a été réalisé par les fondateur, mais plutôt en terme d’image. Quand on connait la côte de popularité du champion, on se doute que l’effet buzz est immédiat, et cela permet de lancer un produit en s’assurant un pic de vente au démarrage (comment utiliser le marketing à bon escient, perso ça me choque pas, chacun est libre d’acheter ou pas). La deuxième raison, est que je fait parti de la Runnosphère, et que vous doutez bien que certains de nos membres ne sont pas passé à coté de cette curieuse nouveauté comme Greg Runner.

Alors lorsqu’on m’a donné l’occasion d’essayer cette nouveauté, j’ai toute de suite dis oui! Tout d’abord car je suis extrêmement attaché au « made in France », sur ce point la plupart des concurrents le sont également (Isostar, Overstim, Apurna…) Mais j’avoue que le coté écologique (double emploi gel/boisson) me laissait dubitatif, et ce point est assez lié avec avec l’efficacité. Dernier point qui pour moi va de sois, les produits sont éligibles avec la lutte contre le dopage (conception d’une gamme de produits conforme à la norme antidopage NF V94-001).

Quel est le concept?


FullSizeRenderAu niveau de la largeur de gamme, vous n’allez pas vous perdre, il n’y a que 3 produits déclinés sous plusieurs parfums:
- Duo Tonic Iso, pour les sorties quotidiennes
Duo Tonic Malto, à prendre avant les courses, ou avant l’effort
Duo Tonic Recup, à prendre après l’effort.
2015-02-21_16-43-16
Les produits sont distribués sous forme de flacon de 300ml avec une règle graduelles sur le coté et un bouchon doseur. Le principe est simple, une graduation équivaut à une mesure pour 500ml de boisson énergétique ou 1 gel, ainsi Une bouteille de Duo Tonic Iso 300ml correspond à 6 litres de boisson ou 12 gels liquides de 25ml (35gr). Soit 1,5€ le gel, le tout grâce à une seule bouteille.
Pour les gels, la marque vend 2 fioles, une running que l’on peut mettre à une ceinture disponible à la vente, et une autre plutôt typée trail que l’on peut glisser dans son sac.
L’idée est plutôt astucieuse, ainsi avec 2 fioles de 60ml, on peut tenir tout un marathon, bilan des courses, c’est beaucoup moins volumineux que les 7 traditionnels gels, mais surtout on ne va balancer ces derniers au bord de la route. Pareil en trail, je commence à en avoir marre de rammaser des gels dans des singles en montagne, c’est pas compliqué de les mettre dans la poche, même si ça colle…2015-02-21_16-33-13

Pour ma part, le facilité d’utilisation est le point fort n°1, dès que je pars en sortie longue, une dosette dans ma fiole Salomon, on remplie d’eau et le tour est joué. Pareil pour une sortie à jeun le matin, une dosette dans la fiole, le tout dans ma poche arrière de mon cuissard et le tour est joué.
Coté goût sur l’Iso, on a fraise et pêche, je trouve qu’en hydratation le pouvoir sucrant est très important, ça mériterait d’être sous dosé. Coté gel, je l’utilise surtout lors de mes séances de côtes, ou le principal avantage est de pouvoir ne prendre qu’une gorgée, on est pas forcé de prendre tout le gel ou alors de le balancer comme les gels du marché, en ça c’est une « Révolution »
Le Duo Tonic Malto, est basé sur le même principe, ainsi 3 pressions et on réalise 1,5L de boisson. Encore un avantage face à la concurrence, si vous ne preniez pas le Malto 3j avant, comme pour un marathon par exemple, mais que vous buvez ça juste la veille de course, avant il fallait que vous achetiez un pot de 500ml de poudre, qui si vous l’utilisiez tous les 6 mois avait tendance à se cristalliser. Idem, lorsque vous partiez en voyage, pour un marathon à l’étranger, c’est plus facile de s’emmener une petite fiole Duo Tonic de 300ml, qu’un gros pot qui prend la moitié de la valise…

Je n’ai pas eu l’occasion de tester la boisson de récup, mais j’avoue que ça va tarder tant je vois des avantages à ces produits. Il est très difficile de juger de l’aspect performenciel, mais de mon coté, que ce soit à l’entrainement ou en course, je n’ai jamais connu d’hypo, ou de coup de moins de bien.

Petit à petit, la marque fait sa place au sein des majeurs de l’énergétique, il est en a pas douter qu’elle aura sa place au sein du peloton des traileurs, de part ses représentants, mais surtout par son aspect pratique et écologique.

Prix:
Malto Duo Tonic – 300ml –  parfum Fruits Rouges, Thé Pêche ou Citron: 16€
Iso Duo Tonic – 300 ml – parfum Fruits Rouges, Thé Pêche ou Citron: 18€

Please follow and like us:

Test de la gamme énergétique APURNA

logo-apurna2014 a vu l’arrivée d’une nouvelle marque de produits énergétiques qui fait une entrée fracassante sur le marché avec la signature de deux partenariats phare: Renaud Lavillenie et la Fédération Française d’Athlétisme (FFA), c’est marque c’est APURNA.
Deuxième point qui a pour moi énormément de valeur: « cocorico », l’ensemble des sites de fabrication des produits sont situés en France:

  • Vitré (Ille et Vilaine): Boisson de récupération
  • Les Eparres (Isère): Gels énergétiques
  • Saint Paul les 3 châteaux (Drôme): Boissons en poudre, Poudres de protéines
  • Visan (Vaucluse): barres énergétiques et hyperprotéinées

APURNA, quel est le concept?

Toute l’innovation de ces nouveaux produits est basée sur le Prolacta

« Directement issue du lait, Prolacta® est un concentré de protéines breveté riche en acides aminés essentiels et particulièrement en Leucine, un acide aminé branché essentiel (BCAA).
Protégée par un brevet déposé, Prolacta® est issue de plusieurs années de recherche et d’études cliniques.
Derrière cette innovation se cache un secret de fabrication. Prolacta® est en effet le résultat d’un procédé unique de microfiltration à froid, qui préserve toutes ses qualités originelles et lui garantit un niveau de pureté inégalé.
L’assimilation par les muscles est donc plus rapide, et plus efficace. Plusieurs travaux ont par ailleurs démontré que la Leucine intervient dans l’activation de la synthèse protéique.
Pour toutes ces raisons, APURNA® avec Prolacta® permet un bon maintien de la masse musculaire pendant et après l’activité sportive. Son utilisation est donc recommandée aussi bien pour les sports de force où la puissance musculaire a besoin d’être développée, que pour les sports d’endurance qui demandent une grande alimentation en énergie et une phase importante de récupération. »

2015-01-13_22-14-03Quand on voit l’étude scientifique porté sur le Prolacta et les effets de recups à court termes, on comprend pourquoi la FFA c’est clairement intéressée aux produits et les diffuse à ses athlètes.

Sur le terrain ça donne quoi?

J’ai profité d’une sortie longue autour de la forêt de Bouconne pour essayer l’ensemble des produits que j’avais à ma disposition, avec 18 bornes et 350m de D+, la sortie était plus que correcte pour evaluer la facilité de prise des produits, leur efficacité, et derrière si je pouvais le bénéfice sur la recup.

Premier point ultra important, je ne suis pas fan de lait (du moins au niveau du gout, vous ne me verrez jamais prendre un verre de lait pour me rafrachir). Heureusement que les parfums associés aux produits sont gouteux car cet arrière goût de lait est bel est bien présent puisque c’est le maitre mot de l’innovation.

Après 30’ d’échauffement, voilà que j’attaque la première difficulté avec un beau gros « mur », il est temps de m’hydrater avec la boisson énergétique que j’ai préparé à l’intérieur de mes softflasks. Au niveau du goût on est sur saveur fraise, grosso modo j’ai l’impression d’avoir mit du Yop dans ma gourdes mais c’est beaucoup plus fluide car coupé à l’eau et non au lait (le prolacta étant dans la poudre), vu la température du moment, pas besoin de glaçons c’est servi frais et ça passe plutôt bien.
Deux conditionnements sont possibles vidmate, en pot de 420g ou en sachets (x10) de 35g que je trouve beaucoup plus utile car on peut en glisser dans son sac et recharger à tout moment. Niveau calorique on est à 128kcal/100ml, autre parfum dispo menthe.

En haut du mur, j’en profite pour bien souffler,repartir dans le village et m’enchaner la deuxième difficulté du jour 2km à 12% de moyenne, place au coup de fouet avec le gel saveur Pomme Banane, alors là gros coup de coeur, notamment au niveau du parfum (il y a également saveur framboise). A force d’en consommer je deviens assez exigent notamment au niveau de la texture qui conditionne la prise de ce dernier, je déteste que ça soit coulant et que l’on s’en mette partout et je n’ai pas non plus qu’il soit trop compact et que l’on est une « pâteuse » pendant 10mn, bref ici c’est le juste milieu et c’est parfait! Niveau calorique: 1gel = 77kcal.

Maintenant que les difficultés sont à peu près terminées, il ne me reste que 7-8 kms ou j’en profite pour m’hydrater, mais également juste avant de revenir vers le point de départ, je teste la barre énergétique saveur noisette framboise, là encore le gout de « lait » est bien présent, mais les autres saveurs passent par dessus ce qui n’est pas gênant. Par contre comme je l’ai dit précédemment, il ne faisait pas chaud du tout, et j’ai l’impression de manger une barre en fer, tellement elle est dure, donc au choix, vous pouvez la mettre dans la poche, ou la tenir dans la main avant de la consommer, ce que je ferais à afin pour faciliter la prise, en tout cas ça sera compliqué en course, au niveau de la texture c’est également très sablé, il faudra bien boire derrière, on est sur un produit assez sec. Je pense que c’est le genre de produit qu’il faut prendre tranquille sur un ravito en marchant sur un trail long par exemple, sur un 10km, ça va être un poil plus compliquer ou alors une fois la ligne franchie, c’est dommage car elle est savoureuse. niveau calorique: 154kcal/barre.

2015-01-13_23-17-33La boucle est bouclée, premières impression, aucun coups de moins bien, c’était essentiel, il y avait de belles difficultés, j’était en retard sur la fin ou j’ai pu accélérer sévèrement sans aucunes faiblesse, ce qui me fait dire qu’en respectant une prise régulière, la gamme Apurna se voudrait efficace.

De retour chez moi et après une douche chaude, je décide de prendre le dernier produit dédié à la recupération pour faire le plein de glucides et de protéines aussi vite que possible. La saveur citron-menthe est relativement sympa et fraiche, ce qui passe tout seul, 116kcal/bouteille. J’ai bien aimé ce produit, mais ce n’est pas sur un seul test que je pourrais dire si m’a recup a été plus rapide de X% versus boire un grand verre d’eau pétillante…

En conclusion, je dirais que cette nouvelle gamme de produits énergétiques (qui est également composée de produits pour développer la masse musculaire) a été correctement lancée avec des ambassadeurs de haute volée. Le problème est que le marché mais surtout les acteurs sur ces produits là est relativement embouteillé avec Overtim’s, Isostar, Powerbar, Optima… Il faudra un peu de temps avant de voir les produits en tête de gondole même si la plupart des magasins de running les proposent.
Concernant le bienfait des produits, il faut plus qu’un simple test, il faudrait tester ça sur 3-6 mois sur des parcours habituels pour voir des améliorations sur la performance et la recup, mais pour ma part les produits m’ayant séduit, j’y reviendrais.

Ou les trouver: http://www.apurna-nutrition.fr
B4mrIuLIEAAnehU

Please follow and like us:

Test produits: La veste Trail Vertex et la casquette Storm Ronhill

2015-01-11_08-31-17En cette période hivernale, il est relativement important de sortir bien couvert pour pouvoir continuer à s’entraîner correctement, pour rappel si le grand froid est là, on applique la règle des 3 couches avec:
– une couche de base, près du corps qui sert à isoler du froid
– une couche intermédiaire, qui servira à conserver la chaleur
– une veste pour le vent et la pluie/neige

Je ne présente plus la marque Ronhill qui m’a fait confiance à plusieurs reprises pour divers tests que ça soit pour des tenues été 14 ou été13 , a défaut de ne pas être assez connue en France face aux grosses marques que sont Salomon, Asics, TNF ou autres, si vous cherchez du matos haut de gamme à un prix abordable, n’hésitez plus foncez!

Depuis quelques temps, j’ai l’occasion de tester 2 produits: a veste Trail Vertex et la casquette étanche Storm.

Lorsque j’ouvre le paquet avec la veste, j’avoue être surpris, la conception de cette dernière est vraiment innovante, ne vous attendez pas à trouver un produit classique avec un revêtement « plastique » type Gore Tex, ici 2 matériaux différents:

  • sur le buste Isolation  PrimaLoft® Silver dans un tissu Activelite léger et respirant avec un haut niveau de résistance au vent, le tout avec un aspect molletonné comme une veste cosy que l’on voudrait se mettre le soir pour être au chaud
  • Les manches et les côtés du buste protègent de l’eau (traitement déperlant durable) et du vent (3 couches extensibles de tissu résistant au vent), on est dans le plus classique

2015-01-11_08-41-52Ca en fait vraiment un produit unique, mais l’on sent avant d l’enfiler que l’on va y être bien. Je trouve les couleurs sobres mais dynamiques, mais surtout passe partout pour la saison hivernale. Coté pratique, on retrouve 2 poches nippées pour pouvoir ranger portable, clés, softflask ou tout simplement se réchauffer les main, je le souligne car dans la course à la légèreté, certaines marques sont prêtes à tout supprimer.
Au niveau du col, pas d’échauffements à signaler du fait qu’il soit réalisé en micro polaire, il monte juste ce qu’il faut pour être à l’aise dans une séance de fractionné mais il protège également lors d’une sortie de 2h.
Je veux également m’attarder sur la fermeture, si il y quelques chose que je déteste par dessus tout, c’est d’entendre le petit bruit de la fermeture qui tape durant toute ma sortie, ou alors qu’elle remonte et qu’elle vienne m’irriter le menton, ici j’ai cru pendant longtemps qu’il y avait un aimant, mais pas du tout elle est rigide et rien ne bouge une fois qu’on la pliée.
2015-01-11_08-38-51

Sur le terrain ça donne quoi?
Depuis le début de l’hiver, je porte la veste Trail Vertex lors de tous mes entrainements et sous toutes les conditions pour essayer de vous retranscrire au maximum les sensations.
Pour revenir sur le confort, il est clair que ma première impression était la bonne, avec son buste et son dos matelassé, on a l’impression d’être dans une robe de chambre, mais dû à la technicité des matériaux, la légèreté est bluffante, la première fois, par -2°C, j’avais mis 3 couches car j’avais peur qu’elle ne soit pas assez isolante, je me suis bien trompé étant donné que j’étais en nage durant toute la séance derrière. Du coup si vous possédé un bon maillot manches longues, je pense que jusqu’à 0°C, 2 couches sont suffisantes, ce qui m’a permis de faire pas mal de séances de VMA ou de côtes sans ressembler au bonhomme Michelin, mais également en gardant une aisance suffisante pour pouvoir courir vite.

Les sorties longues m’ont permises de voir si c’était vraiment un modèle taillé pour le trail qui pouvait a la fois être robuste et protecteur. Comme je l’ai dis précédemment, la veste est très légère, mais surtout compressible, du coup il ait aisé d’en un longue monté de la retirer, de la être en boule puis de venir la glisser dans votre sac à dos.
Au niveau de la robustesse, c’est peut être un des seuls petit défaut, lors d’une séance de « débroussaillage » (en gros je me suis pommé dans un bois bien dense avec ce qu’il faut de ronces), les épines se prennent bien dans la partie du buste ou du dos, je n’ai pas forcément déchiré la veste, mais ça ne glisse pas dessus. Néanmoins sur les manches étant donné que l’on est sur aspect différent, là, les ronces glissent, en gros servez vous de vos bras 🙂 !
Pour finir ce test, je voulais aborder l’étanchéité, impossible de trouver des valeurs d’imperméabilité ou de respirabilité, je ne suis pas sur que les tests normatifs aient été réalisés, du coup il est difficile de savoir si vous pouvez utiliser cette veste lors de l’UTMB, et cela est fort dommage tellement c’est bluffant. J’ai pu faire une sortie longue sous une pluie fine tout d’abord (normalement bien pénétrante) et un bel orage durant 1h30, et j’observais les gouttelettes ruisseler sur le buste mais encore plus sur les manches, qui autre point technique finissent avec une sorte de petite casquette au niveau des poignets, ces derniers sont assez larges pour venir voir les données de sa montre, mais sont pile poil ajustés pour protéger des infiltrations d’air et d’eau, j’ai pu finir la séance en toute tranquillité, encore une fois lors du déballage de la veste j’étais septique sur ce point là mais je suis aujourd’hui tassement rassuré et je sais que je vais la mettre lors de mon prochain trail nocturne du 5e Forest Trail.

En résumé, cette veste trail Vertex est belle est bien taillé pour le trail mais pas que, elle trouvera sa place durant vos footing tranquille, sa légèreté vous fera oublier que vous la portez, avec en plus de tout cela un confort thermique 5 étoiles.

Où la trouver: http://ronhill.fr/estore-new/index.php?id_product=1243&controller=product
Prix: 149€ mais actuellement en solde à 104,30€

Casquette_Storm-YellowEn tant qu’aficionados des casquettes, j’en possède une bonne trentaine, pas que pour faire du sport, mais plus en tant qu’amateur, j’aime par dessus tout courir avec cet accessoire que je trouve  très protecteur à la fois du vent, du soleil, du froid et même de la pluie.
Ne possédant que des modèles classiques, j’étais ravis d’essayer le modèle Storm qui est 100% étanche à l’eau et au vent grâce à sa technologie Aqualite.

Vu que la veste Vertex n’a pas de capuche, c’est clairement l’accessoire complémentaire à ce produit, lors de la même sortie sous la pluie, j’ai bien pu vérifier la qualité de l’étanchéité grâce aux coutures collés, ma tête était bien sèche :-), cela est confirmé par son classement de 10.000 g/m2/24hours (MVTR).

Coté confort, rien à redire non plus, le tissus est souple et doux alors que l’ensemble des coutures sont collées, je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus rigide. Le réglage se fait par l’arrière à l’aide d’un scratch, moi qui est une petite tête, elle est ajusté à la perfection, je n’ai pas besoin de glisser les oreilles à l’intérieur ce qui aurait pu être désagréable. Dernier point coté sécurité, ce modèle est plutôt destiné à l’hiver, ces couleurs jaune fluo ou orange fluo ansi que des bandes réfléchissantes vous permettent de faire peur au sangliers, mais surtout d’être vu des voitures.

Où la trouver: http://ronhill.fr/estore-new/index.php?id_product=1241&controller=product
Prix: 35€ mais actuellement en solde à 24,5€

Please follow and like us:

Test chaussures: Salomon Slab Sense 3

2014-12-14_21-31-59Depuis presque un an je parcours les sentiers avec les Sensé 3 aux pieds, la rolls de la chaussure Trail sur parcours rapide. Cette chaussure fait partie de la gamme Slab développée depuis plus de 3 ans par Kilian Jornet himself. Vous l’aurez compris, sa philosophie sur la liberté et le mouvement naturel sont au premier plan sur ce modèle.

Basé sur le mouvement courir au naturel, on est d’entrée de jeu aidé par le drop faible de 4mm (13mm en haut du talon et 9mm sur l’avant du pied), habituellement je suis pas forcément fan des chaussures à drop très faible mais là j’avoue que le chausson aide à se sentir comme dans des pantoufles avec la technologie EndoFIT. Le trail exige un changement d’appuis en permanence, il est alors primordial de ne faire qu’un avec la chaussure, ces Sensé, ont une languette qui enveloppe la totalité du « coup de pied », ce qui fait que l’on perd aucunement de l’énergie sur la reprise ou le changement d’appuis, au départ, il faut s’y habituer car on est légèrement comprimé, mais au bout de quelques minutes, tout se met en place et c’est l’efficacité assurée.
2014-12-14_14-55-58

Lorsqu’on les sorts de la boite, ce qui frappe c’est la légèreté, 220g en 42, on se demande même comment elles vont nous protéger lors d’ultra, tellement il semble que tout le superflu est été supprimé. Coté look, très sobre mais chaleureuse, elles abordent les couleurs classiques de la gamme Slab, blanc et rouge, ce qui diffère de la gamme Ultra qui sont noire et rouge. Le chaussant est très fin, j’adore ce principe, elle me font penser au Adidas Adizero Adios Boost, ou là légèreté et le dynamisante son les axes de développements.Si sur route vous utilisez ce modèle, foncez, les Sensé sont faites pour vous. Niveau mesh, il est ultra aéré, j’ai eu l’occasion de les utiliser en course cet automne au milieu d’énormes flaques de boues, certes, j’avais les pieds tempes, mais l’eau s’évacue très bien, on pas l’impression de courir dans des éponges. Coté laçage, Salomon est resté sur son modèle « QuickLace », pour avoir des Speedcross, des X-Scream, ou encore les XT6, j’avoue que je suis fan de ce système, si vous serrez correctement, que vous verrouillez le système en venant coincer l’extrémité du lacet dans le loquet et que vous ranger le tout soigneusement dans la filet situer sur le dessus de la languette, impossible d’avoir les lacets défaits jusqu’à la fin de votre sortie ou course. Par contre, il convient de faire attention à deux petits détails, la languette (ou le système EndoFit) est tellement fin, que si vous serrez un poil fort, parsec vous craignez que ça se défasse, vous avez vite fait de vous coincer la circulation sanguine, et vous allez vous arrêter de vous même. Deuxième détail, le laçage monte très haut, du coup il convient de tirer vers le haut la languette quand vous faites les lacets, sinon la poche est coincée sur le dernier passage,c’est un coup à prendre.
resizeImage.aspx

Et sur les sentiers ça donne quoi?
Je les ai portées dans toutes les situations inimaginables. Tout d’abord sur sentiers et sous bois secs, j’insiste sur le terme sec! C’est vraiment leur terrain de prédilection, vous souhaitez aller vite, le dynamisme est assez exceptionnel, quand à l’accroche dans se cas là, elle est vraiment au rendez vous, ce qui permet de relancer à chaque virage, ou sur chaque changement d’appuis.

2014-12-14_21-31-39Trail urbain, j’ai couru deux courses cette année sur ce principe et j’avoue que je préfère 100 fois chausser les Slab Sensé plutôt qu’un modèle destiné à la ville type City Trail comme les X-Scream. Encore une fois ces Sensé sont destinées à aller vite, loin de moi l’idée de me prendre pour Ussan Bolt, ou Kilian, mais parfois chausser des chaussures « pataude » peut être un handicap, clairement, si vous avez des soucis de dos, ou que vous vous rangez dans la catégorie « coureur lourd » passez votre chemin, car sur bitume ça tape, encore plus si vous avez une belle attaque talon. Par contre si c’est l’inverse, que l’attaque média pied est votre, alors la montée d’escaliers, les courses le long des digues va être un jeu d’enfant.

Mais Salomon, c’est pour le trail, le vrai, non?
Une de me premières sorties avait été l’ascension du Mont Fourcat, en Ariège. Au bout de 50m de sentier, j’ai rencontrer les premiers centimètres de boues pour arriver à des épaisseurs commune jusqu’à mis course d’une bonne dizaine de centimètres. Alors là, Solomon à beau nous vendre, son système Dynamic Traction, c’est à dire que les pavés plus larges (je pense que l’on parle des endroits en simili carbone) doivent prendre le relais dais que le sol devient meuble. Croyez moi, ici la magie n’opère pas du tout. De vrai patinette, qu’il y ai 1 ou 10cm, l’accroche devient pitoyable, et là on est déçu. Du coup pas besoin d’être en haute montagne pour rencontrer ces conditions, il suffit que vous soyez sur un petit trail de campagne de 15 bornes et qu’il y est une bosse de 30m de D+ un peu glissante, je vous jure que votre note artistique au niveau glissade, va être proche de 10/10. Sur cette même sortie au Mont Fourcat, j’ai rencontré la neige sur le dernier kilomètre, là encore, vous avez l’impression de marcher sur des oeufs, les crampons ne s’enfoncent pas, du coup en décente, là seule option est de se prendre pour Kilian, droit dans la pente et lâcher les chevaux, à vos risques et périls. Clairement, on sent que cette chaussure à été développée par ces soins, son besoin principal est la légèreté et le dynamisme, ses capacités physiques et ses jambes de cabris font le reste, par contre un Kilian il y en a qu’un et le commun des mortels, à besoin que Salomon, se penche sur ces petits détails. Pour l’accroche, ils ont réglés le problème, de manière efficace (grâce à leur service marketing digne d’Apple), ils ont créé un modèle spécifique les Sense Ultra SG.

J’ai enchainé les sorties en montagne avec notamment quelques sommets Ariégeois plutôt technique avec pas mal de pierriers, car j’avais l’intention d’emmener les Sensé à la Marathon race. Sur cailloux et pierres sèches, ont sent que ça le fait, je pense que l’on doit se régaler sur les autoroutes Alpines, mais les Pyrénées sont beaucoup plus sauvage et lorsque vous avez le malheur de prendre un appui bien franc sur une pierre pointue qui dépasse du sentier, là on sent que la semelle n’est pas bien épaisse, alors que le pare pierre en TPU, lui, fait bien le boulot. Pour toutes ces raisons, j’ai décidé de partir à Annecy avec les XT6, beaucoup plus «dure au mal » que les Sens, j’avais également peur de patiner sur les 2800 de D+.
2014-12-14_21-33-09

Dernier point concernant l’usure. j’avais attendu beaucoup de mal de ces chaussures sur les premiers modèles qui étaient à 200€. J’avais lu des CR de certains coureurs qui ne faisait pas plus de 250 bornes avec, n’étant pas sponsorisé par Salomon, je ne peux pas me permettre d’acheter 4 paires par an :-). Comme vous avez pu le voir, je les ai utiliser dans pas mal de situations et notamment autour de chez moi, ou je suis obligé de faire pas mal de route avant de trouver un chemin, si ce n’est quelques crampons qui ont sautés au niveau de l’extérieur du talon, pas d’usure dramatique, je pense que l’on peut faire 800 bornes tranquillement.

Pour conclure je dirais que chausser les Slab Sensé 3 est une vrai expérience, tellement on a l’impression de courir nu pieds mais très bien protégé. J’ai décidé de les utiliser sur mes séances rapides (fartelek), mais également en montagne quand je ne veux pas avoir l’impression de me trainer 3kg à chaque pied. Mais surtout je les réserve pour toutes les courses allant jusqu’à 25-30kms sur terrain sec, au delà, j’ai préfère me sentir plus protégé comme avec les XT6 par exemple.

Prix: 170€
Où les trouver: http://www.salomon.com/fr/product/s-lab-sense-3-ultra.html

Pour les curieux et ce qui voudrais attendre, ci dessous la photo du modèle dans sa 4ieme version (d’après le site Trailrunning)
2014-12-14_21-43-08

Please follow and like us:

Test produit: La veste Ultra Rain Jacket de WAA

2014-12-10_23-09-02J’ai commencé à connaitre la marque WAA (What An Adventure), lors de ma grande aventure au Marathon des Sables en 2012 ou j’avais fait l’acquisition de l’ultra bag MDS 20L, mon fidèle compagnon sans qui je n’aurais pu transporter l’ensemble des vivres et de mon matos sur les 250kms. J’avais pu également discuter avec Christophe Le Saux qui est un membre de la team élite, mais qui comme Antoine Guillon sont surtout des développeurs hors paire pour se lancer dans la création de nouveaux produits destinés pour moi uniquement aux ultra. Quand on connait le nombres de bornes et le dénivelés des deux compères, niveau test d’usure je pense que l’on ne peut pas faire mieux. Pour ma part je trouve que tout est bien pensé, comme l’Ultra carrier shirt, un tee shirt avec 5h d’autonomie, car l’on peut glisser, flasque, coupe vent, barres céréales et autres… Mes collègues de la Runnosphère, The Pink Runner et Runmygeek, l’ont testé ici , je vous conseille leurs retour. Pour ma part je casserais  certainement ma tirelire pour le modèle été!!

Revenons à cette veste Ultra Rain Jacket de WAA, lorsque le colis est arrivé dans une petite enveloppe, je me suis d’entrée dit que le produit était ultra compressible. En effet elle est repliée en mode boule organisée, c’est à dire que ça ne fait une vulgaire boule justement, mais la poche est assez large pour faire un rectangle ultra plat que l’on va ranger soigneusement ou pas dans son sac. Croyez moi, une course comme le MDS vous déforme à vie, faire des petits paquets organisés pour que tout rentre dans une boite d’allumette est devenue ma deuxième passion, d’ailleurs ma femme me laisse faire les valises depuis :-)! Niveau poids encore un très gros avantage, une veste de se niveau de technicité à 178g, j’ai beau chercher , je ne trouve pas, la moindre Gore Tex tourne aux alentours de 280g.
2014-12-11_22-07-04

2014-12-10_23-15-06La deuxième raison primordiale de l’acte d’achat de l’Ultra Rain réside dans les caractéristiques techniques de cette dernière et notamment l’imperméabilité avec 10 000 Schmerber et la respirabilité avec 8 RET / 10 000 MVTR, la protection du vent, le tout grâce à la membrane WAA Shell Pro

Pour le commun des mortels, ces unités ça veut dire quoi?

« L’imperméabilité à l’eau d’un tissu est communément testée suivant la norme ISO 811:1981. Un échantillon est soumis à une colonne d’eau de hauteur croissante. La pression supportée est exprimée en schmerber ou mm au moment où l’eau traverse l’échantillon au troisième point. Un équipement imperméable selon cette norme doit posséder un indice de 1500 schmerber ou plus. »

En gros une veste avec une indice de 10 000 Schmerber, veut dire que l’on peut mettre une colonne d’eau de 10m avant que le tissu soit traversé, soyez tranquille, vous aurez bu la tasse avant que ça arrive. Ces recherches m’ont permis de voir quelles étaient les valeur d’une membrane Gore Tex 2 couches, on est sur des valeurs >28 000mm, du costaud également. Mais pourquoi on passe du temps à expliquer cette valeur, et pourquoi ça vous dit quelque chose? Tout simplement car c’est une donnée exigée pour le matériel obligatoire concernant l’UTMB et d’autres ultras. WAA à très bien senti le coup sur un plan marketing, avec dans un premier temps créer des produits de la gamme classique, floqués au nom de l’épreuve, mais surtout proposer des produits pile poil dan la cible du matériel obligatoire. très belle analyse de marché, et un résultat gagnant.

« La respirabilité d’un tissu est testée suivant la norme ISO 11092. Le résultat est exprimé en RET (Résistance Evaporative Thermique). Le RET mesure l’énergie nécessaire pour faire passer la vapeur d’eau à travers le tissu. Plus le vêtement respire et plus le RET sera faible. L’ancienne norme exprimant le MVTR (Moisture Vapor Transmission Rate) exprimé en g/m²/24h n’est plus d’actualité: le RET se rapproche plus des conditions de terrain. »

Donc ici, c’est la mesure à regarder si l’on ne veut pas trop transpirer à l’intérieur, les valeurs du marché vont entre 2,2 et 13, avec un score de 8, on est sur un produit que je considère isolant, mais en plus pour l’avoir mis lors de s séances VMA et seuil, je n’ai jamais fini comme dans un sauna et pour moi c’est une grande qualité
2014-12-11_22-04-21

Dernier point technique inquentifiable, la résistance face au vent. Cette semaine, j’ai eu l’occasion de me rendre compte de son efficacité avec un froid de canard (1°C) à Toulouse, c’est limite le pole nord quand on est dans ces eaux là! Le tout combiné à un bon vent d’autan de 90km/h, comme dirait Evelyne Dhéliat, température ressentie: Glagla!! Je suis partie faire ma sortie tranquille le long de la garçonne et encore une fois RAS, j’étais en tee shirt à manches courtes derrière, je n’ai pas eu froid durant une heure.

Vous l’aurez compris coté technique, j’ai pas encore trouvé de défauts, coté look et pratique ça donne quoi?

Coté look, on est sur une veste ultra sobre, grise, avec le rappel de la marque le long de la fermeture, la variante aurait été de faire l’inverse, mais limite si elle avait été jaune, j’aurais fait peur aux biche et ça m’aurait gêné :-), je la trouve tellement classe que je l’ai eu mise pour aller bosser.
Coté pratique, une seule petite poche, pour ranger le portable et la clé de la voiture, j’aurais bien aimé au moins une poche sur le bas, mais comme évoqué précédemment, un des points clé de WAA, c’est le poids, donc qui dit poche dit rapidement 20-30g de plus, on s’en passera donc. J’ai bien aimé le système d’ajustage au niveau de la capuche qui est pile poil à la bonne dimension, pas trop grande pour ne pas bouger et entendre des bruits pendant des heures qui peuvent pour rendre fou, et a peine à la taille pour faire passer la frontale sans gêner la vision.

Comment choisir sa taille?
Pour ma part je trouve que le produit est ultra ajusté, je fais 1m75 pour 73kg et si j’avais suivi le tableau, j’aurais du prendre du S mais je suis parti sur M et heureusement car je ménage pas du tout dedans, et surtout, on dirait qu’elle est faite sur mesure,tellement tout tombe parfaitement.
2014-12-10_23-16-12Son Prix?

Clairement c’est un produit cher: 189€, mais il faut mettre les choses dans leur contexte. Vous voulez de la performance de très haute qualité, allez voir ce qui se fait du coté de Gore Tex, on tourne autour de 300€. Vous voulez de la légèreté, allez voir du coté de Raidlight, ou on est autour de 200€. En résumé, ce n’est pas si cher pour le produit que c’est, puis ce n’est pas un tee shirt, on ne l’utilise pas tous les jours, pour moi c’est un produits que vous allez garder entre5 et 10 ans sans problème.
2014-12-11_22-09-22

En résumé, depuis que je teste des produits, je pense rarement avoir été autant emballé par un vêtement, il y a quelque chose que je n’ai pas tester, et je ne vais pas m’y amuser, mais ça serait la résistance en sous bois face aux ronces qui pourrait la laminer. Je ferais un Nb dans 6 mois pour aborder ce point là, mais WAA, c’était super!!

Où la trouver: http://www.waa-ultra.com/fr/textile/41-ultra-rain-jacket.html

Please follow and like us:

Suivez moi sur Facebook

Follow me !

Qui suis-je

Records CAP
- 5km: 19'31 (Larra,2012)
- 10km: 40'44 (Toulouse,2012)
- Semi: 1h32'01 (Carcassonne, 2012)
- Marathon: 3h21'22 (Paris, 2012)

%d blogueurs aiment cette page :