Deniv'Plus
Toujours plus haut, toujours plus loin

Articles dans la catégorie Hydratation

Test produits: Le pack marathon Overstim

2015-11-11_22-13-10Lors de mes premiers marathons, si il y a une chose que je ne prenais pas à la légère c’est la prise de gels.Entre temps, j’ai essayé d’autres choses, du solide, ou uniquement en prenant des ravitos sur les tables, mais forcé de constater que de temps en temps ça ne marche pas,et l’autonomie est peut être le premier levier du succès.
Cette année, j’ai voulu reprendre pas mal de base, dont celle ci, j’ai donc récupéré un pack marathon Overstim qui contenait:

  • Malto saveur XXX, 500g
  • GatoSport, saveur Caramel, 500g
  • 4 gels Energix saveur Caramel beurre salé
  • 2 gels antioxydant, Saveur Cola et Citron
  • 1 gel coup de fouet, A gel Red Tonic
  • Boisson d’attente à la vanille, 200ml
  • 1 porte gels

IMG_00053 jours avant le grand départ du marathon c’est « Glucides Time », moi je suis très vieille école, je me suis toujours gavé de pâtes avant les jours de matchs et je remet ça vielle de course. Manger des pâtes pendant 3j, vous pouvez vite finir avec +3kgs sur la balance c’est pour cela que l’on a crée le Malto.
« La maltodextrine est un mélange de différents sucres obtenus par hydrolyse partielle de l’amidon de blé ou de maïs. Les longues chaines glucidiques de l’amidon sont hydrolysées, c’est à dire décomposées dans le but d’obtenir des glucides de plus petite taille.

Les produits obtenus par cette transformation reçoivent un indice appelé DE (Dextrose Equivalent) correspondant au degré d’hydrolyse de l’amidon. Plus le DE sera élevé, plus la proportion en sucres simples à chane courte sera importante dans la maltodextrine. »

A partir du jeudi, je me balade avec ma bouteille d’1l à la main ou j’ai intégré le malto saveur pêche, j’avais eu l’occasion d’essayer d’autres parfum, comme fruits rouge, agrumes ou neutre, celui là est sort du lot car on boit sans s’en apercevoir.

IMG_0006Le gatosport est un classique paris les classiques, autant les autres produits sont sujets à discussion avec les autres coureurs mais ce produit est utilisé par beaucoup d’entre nous. Il a pour avantages d’être particulièrement nutritif, mais surtout digeste pour éviter d’avoir 500g de gâteau sur l’estomac pendant le marathon. Pour ma part je partais à Berlin, j’ai donc préparé ce gâteau en moins de 2’, puis passé au four à 180° pendant une grosse demi heure. Une fois prêt j’en ai mis la moitié dans mon sac car il se conserve 2-3j, mais j’ai également gardé l’autre moitié au congélateur pour une prochaine course. Je pense avoir gouté un paquet de parfums, amande, chocolat, poire chocolat, nature avec pépites de chocolat, celui ci était au caramel avec des morceaux, ce qui n’était pas top pour la conservation car le caramel fondait, mais au gout assez sympa.

L’hydratation pré course est relativement vidmate important pour arriver à stabiliser un indice glycémique assez haut sans pour autan atteindre un pic important dès le premier kilomètre ou même ne pas tomber en hypoglycémie lié au stress du départ. Ce produit peu allègrement être remplacé par une petite bouteille d’eau dans laquelle on ajoute une peu de jus de pomme par exemple. Ici la boisson est à l’orange , vanille ou bien neutre.

Mais le nerf de la guerre se situe ailleurs où plutôt dans les gels. Ici on trouve les grands détracteurs qui pensent que l’on peut courir avec 3 morceaux de sucres et de l’eau, pour ma part même si je n’arrive pas à quantifier le bienfait des gels sur l’épreuves. Lors du marathon de Berlin, je n’ai pas eu de coup de moins bien en privilégiant une prise de gel tous les 5 kilomètres juste avant les ravitaillements pour ne pas garder une saveur ultra sucré dans la bouche qui me donnerait soif pendant de longues minutes. La marque privilégie le fait de prendre des gels Energix tous les 5kms puis un Antioxydant au 10e et 20e, cette fois ci j’ai été très bien servi car les Energix était saveur caramel beurre salé, je préfère 10 fois la saveur de sel au sucre même en trail, le fait de couper avec des gels sucré coca et citron enlève la lassitude. Sur la fin quand les jambes commencent à ne plus répondre on utilise le coup de fouet et le Red Tonic au 40e à l’Eucalyptus, je n’en prendrais pas 20 mais l’effet « Vicks » et fraicheur dans les bronches fait son effet.
La seule remarque que je peut faire concerne la texture, j’ai l’habitude d’utiliser des gels classiques à l’entrainement qui on une texture épaisse, il faut donc plus déglutir mais les gouts sont respectés. Ici c’était des Gels liquide XL, comme leur nom l’indique beaucoup plus liquide, ça arrive donc beaucoup plus vite, je pense en avoir fini aucun dans leur totalité.

Une fois votre médaille autour du coup, le dernier produit que l’on peut utiliser mais qui n’est pas dans le pack est la boisson de récupération, là j’avoue que je peux essayer tous les parfums, je ne m’y ferais jamais, le produit est relativement épais on à un peu l’impression de boire une Guiness, il y a à boire et à manger. L conseil de la marque, le diluer avec du lait.

Vous l’aurez compris, le marché des produits énergétiques est très large et ne cesse de se diversifier avec l’arrivée de nouvelles marques. Il est primordial d’essayer 100% des produits à l’entrainement pour valider que vous supportez bien les goûts et les textures. Ces packs on également l’avantage d’avoir un prix d’appel intéressant, mais je préfère le reconstituer avec des gouts qui qui me donnent envie de les déguster.

Où le trouver: Sur le site d’Overstim
A quel prix: 39,90

Please follow and like us:
var addthis_config = {
url: « http://www.denivplus.com/2015/11/test-produits-le-pack-marathon-overstim/ »,
title: « Test produits: Le pack marathon Overstim »
}

Watch Ring’s (2017) Full Movie Online Streaming Online and Download

Please follow and like us:

Duo Tonic, un nouveau venue sur le plan énergétique qui procure un vent de fraicheur

2015-02-21_16-32-54La marque Duo Tonic est née de fruit de l’imagination de Denis GARGAUD-CHANUT, champion du monde de canoë monoplace et champion de France 2013/2014. ce dernier en avait marre d’utiliser toujours les même produits, soit imposés par sa fédération, soit pvrcequ’il ne trouvait que ça sur le marché. Du coup, lorsque il faut écrire le cahier des charges d’un nouveau produit énergétique, il sera simple et efficace: sain, performanciel, écologique, mais surtout « Made in France ».

Image-1(1)J’avoue que si les produits avaient été lancés de manière confidentielle, je n’en aurait pas forcément entendu parlé, mis à part 2 points: le premier, le Pape de l’Ultra Trail, j’ai nommé Kilian JORNET est venu prêté main forte à cette équipe de jeune sportif, non pas sur le coté développement qui a été réalisé par les fondateur, mais plutôt en terme d’image. Quand on connait la côte de popularité du champion, on se doute que l’effet buzz est immédiat, et cela permet de lancer un produit en s’assurant un pic de vente au démarrage (comment utiliser le marketing à bon escient, perso ça me choque pas, chacun est libre d’acheter ou pas). La deuxième raison, est que je fait parti de la Runnosphère, et que vous doutez bien que certains de nos membres ne sont pas passé à coté de cette curieuse nouveauté comme Greg Runner.

Alors lorsqu’on m’a donné l’occasion d’essayer cette nouveauté, j’ai toute de suite dis oui! Tout d’abord car je suis extrêmement attaché au « made in France », sur ce point la plupart des concurrents le sont également (Isostar, Overstim, Apurna…) Mais j’avoue que le coté écologique (double emploi gel/boisson) me laissait dubitatif, et ce point est assez lié avec avec l’efficacité. Dernier point qui pour moi va de sois, les produits sont éligibles avec la lutte contre le dopage (conception d’une gamme de produits conforme à la norme antidopage NF V94-001).

Quel est le concept?


FullSizeRenderAu niveau de la largeur de gamme, vous n’allez pas vous perdre, il n’y a que 3 produits déclinés sous plusieurs parfums:
- Duo Tonic Iso, pour les sorties quotidiennes
Duo Tonic Malto, à prendre avant les courses, ou avant l’effort
Duo Tonic Recup, à prendre après l’effort.
2015-02-21_16-43-16
Les produits sont distribués sous forme de flacon de 300ml avec une règle graduelles sur le coté et un bouchon doseur. Le principe est simple, une graduation équivaut à une mesure pour 500ml de boisson énergétique ou 1 gel, ainsi Une bouteille de Duo Tonic Iso 300ml correspond à 6 litres de boisson ou 12 gels liquides de 25ml (35gr). Soit 1,5€ le gel, le tout grâce à une seule bouteille.
Pour les gels, la marque vend 2 fioles, une running que l’on peut mettre à une ceinture disponible à la vente, et une autre plutôt typée trail que l’on peut glisser dans son sac.
L’idée est plutôt astucieuse, ainsi avec 2 fioles de 60ml, on peut tenir tout un marathon, bilan des courses, c’est beaucoup moins volumineux que les 7 traditionnels gels, mais surtout on ne va balancer ces derniers au bord de la route. Pareil en trail, je commence à en avoir marre de rammaser des gels dans des singles en montagne, c’est pas compliqué de les mettre dans la poche, même si ça colle…2015-02-21_16-33-13

Pour ma part, le facilité d’utilisation est le point fort n°1, dès que je pars en sortie longue, une dosette dans ma fiole Salomon, on remplie d’eau et le tour est joué. Pareil pour une sortie à jeun le matin, une dosette dans la fiole, le tout dans ma poche arrière de mon cuissard et le tour est joué.
Coté goût sur l’Iso, on a fraise et pêche, je trouve qu’en hydratation le pouvoir sucrant est très important, ça mériterait d’être sous dosé. Coté gel, je l’utilise surtout lors de mes séances de côtes, ou le principal avantage est de pouvoir ne prendre qu’une gorgée, on est pas forcé de prendre tout le gel ou alors de le balancer comme les gels du marché, en ça c’est une « Révolution »
Le Duo Tonic Malto, est basé sur le même principe, ainsi 3 pressions et on réalise 1,5L de boisson. Encore un avantage face à la concurrence, si vous ne preniez pas le Malto 3j avant, comme pour un marathon par exemple, mais que vous buvez ça juste la veille de course, avant il fallait que vous achetiez un pot de 500ml de poudre, qui si vous l’utilisiez tous les 6 mois avait tendance à se cristalliser. Idem, lorsque vous partiez en voyage, pour un marathon à l’étranger, c’est plus facile de s’emmener une petite fiole Duo Tonic de 300ml, qu’un gros pot qui prend la moitié de la valise…

Je n’ai pas eu l’occasion de tester la boisson de récup, mais j’avoue que ça va tarder tant je vois des avantages à ces produits. Il est très difficile de juger de l’aspect performenciel, mais de mon coté, que ce soit à l’entrainement ou en course, je n’ai jamais connu d’hypo, ou de coup de moins de bien.

Petit à petit, la marque fait sa place au sein des majeurs de l’énergétique, il est en a pas douter qu’elle aura sa place au sein du peloton des traileurs, de part ses représentants, mais surtout par son aspect pratique et écologique.

Prix:
Malto Duo Tonic – 300ml –  parfum Fruits Rouges, Thé Pêche ou Citron: 16€
Iso Duo Tonic – 300 ml – parfum Fruits Rouges, Thé Pêche ou Citron: 18€

Please follow and like us:

Test de la gamme énergétique APURNA

logo-apurna2014 a vu l’arrivée d’une nouvelle marque de produits énergétiques qui fait une entrée fracassante sur le marché avec la signature de deux partenariats phare: Renaud Lavillenie et la Fédération Française d’Athlétisme (FFA), c’est marque c’est APURNA.
Deuxième point qui a pour moi énormément de valeur: « cocorico », l’ensemble des sites de fabrication des produits sont situés en France:

  • Vitré (Ille et Vilaine): Boisson de récupération
  • Les Eparres (Isère): Gels énergétiques
  • Saint Paul les 3 châteaux (Drôme): Boissons en poudre, Poudres de protéines
  • Visan (Vaucluse): barres énergétiques et hyperprotéinées

APURNA, quel est le concept?

Toute l’innovation de ces nouveaux produits est basée sur le Prolacta

« Directement issue du lait, Prolacta® est un concentré de protéines breveté riche en acides aminés essentiels et particulièrement en Leucine, un acide aminé branché essentiel (BCAA).
Protégée par un brevet déposé, Prolacta® est issue de plusieurs années de recherche et d’études cliniques.
Derrière cette innovation se cache un secret de fabrication. Prolacta® est en effet le résultat d’un procédé unique de microfiltration à froid, qui préserve toutes ses qualités originelles et lui garantit un niveau de pureté inégalé.
L’assimilation par les muscles est donc plus rapide, et plus efficace. Plusieurs travaux ont par ailleurs démontré que la Leucine intervient dans l’activation de la synthèse protéique.
Pour toutes ces raisons, APURNA® avec Prolacta® permet un bon maintien de la masse musculaire pendant et après l’activité sportive. Son utilisation est donc recommandée aussi bien pour les sports de force où la puissance musculaire a besoin d’être développée, que pour les sports d’endurance qui demandent une grande alimentation en énergie et une phase importante de récupération. »

2015-01-13_22-14-03Quand on voit l’étude scientifique porté sur le Prolacta et les effets de recups à court termes, on comprend pourquoi la FFA c’est clairement intéressée aux produits et les diffuse à ses athlètes.

Sur le terrain ça donne quoi?

J’ai profité d’une sortie longue autour de la forêt de Bouconne pour essayer l’ensemble des produits que j’avais à ma disposition, avec 18 bornes et 350m de D+, la sortie était plus que correcte pour evaluer la facilité de prise des produits, leur efficacité, et derrière si je pouvais le bénéfice sur la recup.

Premier point ultra important, je ne suis pas fan de lait (du moins au niveau du gout, vous ne me verrez jamais prendre un verre de lait pour me rafrachir). Heureusement que les parfums associés aux produits sont gouteux car cet arrière goût de lait est bel est bien présent puisque c’est le maitre mot de l’innovation.

Après 30’ d’échauffement, voilà que j’attaque la première difficulté avec un beau gros « mur », il est temps de m’hydrater avec la boisson énergétique que j’ai préparé à l’intérieur de mes softflasks. Au niveau du goût on est sur saveur fraise, grosso modo j’ai l’impression d’avoir mit du Yop dans ma gourdes mais c’est beaucoup plus fluide car coupé à l’eau et non au lait (le prolacta étant dans la poudre), vu la température du moment, pas besoin de glaçons c’est servi frais et ça passe plutôt bien.
Deux conditionnements sont possibles vidmate, en pot de 420g ou en sachets (x10) de 35g que je trouve beaucoup plus utile car on peut en glisser dans son sac et recharger à tout moment. Niveau calorique on est à 128kcal/100ml, autre parfum dispo menthe.

En haut du mur, j’en profite pour bien souffler,repartir dans le village et m’enchaner la deuxième difficulté du jour 2km à 12% de moyenne, place au coup de fouet avec le gel saveur Pomme Banane, alors là gros coup de coeur, notamment au niveau du parfum (il y a également saveur framboise). A force d’en consommer je deviens assez exigent notamment au niveau de la texture qui conditionne la prise de ce dernier, je déteste que ça soit coulant et que l’on s’en mette partout et je n’ai pas non plus qu’il soit trop compact et que l’on est une « pâteuse » pendant 10mn, bref ici c’est le juste milieu et c’est parfait! Niveau calorique: 1gel = 77kcal.

Maintenant que les difficultés sont à peu près terminées, il ne me reste que 7-8 kms ou j’en profite pour m’hydrater, mais également juste avant de revenir vers le point de départ, je teste la barre énergétique saveur noisette framboise, là encore le gout de « lait » est bien présent, mais les autres saveurs passent par dessus ce qui n’est pas gênant. Par contre comme je l’ai dit précédemment, il ne faisait pas chaud du tout, et j’ai l’impression de manger une barre en fer, tellement elle est dure, donc au choix, vous pouvez la mettre dans la poche, ou la tenir dans la main avant de la consommer, ce que je ferais à afin pour faciliter la prise, en tout cas ça sera compliqué en course, au niveau de la texture c’est également très sablé, il faudra bien boire derrière, on est sur un produit assez sec. Je pense que c’est le genre de produit qu’il faut prendre tranquille sur un ravito en marchant sur un trail long par exemple, sur un 10km, ça va être un poil plus compliquer ou alors une fois la ligne franchie, c’est dommage car elle est savoureuse. niveau calorique: 154kcal/barre.

2015-01-13_23-17-33La boucle est bouclée, premières impression, aucun coups de moins bien, c’était essentiel, il y avait de belles difficultés, j’était en retard sur la fin ou j’ai pu accélérer sévèrement sans aucunes faiblesse, ce qui me fait dire qu’en respectant une prise régulière, la gamme Apurna se voudrait efficace.

De retour chez moi et après une douche chaude, je décide de prendre le dernier produit dédié à la recupération pour faire le plein de glucides et de protéines aussi vite que possible. La saveur citron-menthe est relativement sympa et fraiche, ce qui passe tout seul, 116kcal/bouteille. J’ai bien aimé ce produit, mais ce n’est pas sur un seul test que je pourrais dire si m’a recup a été plus rapide de X% versus boire un grand verre d’eau pétillante…

En conclusion, je dirais que cette nouvelle gamme de produits énergétiques (qui est également composée de produits pour développer la masse musculaire) a été correctement lancée avec des ambassadeurs de haute volée. Le problème est que le marché mais surtout les acteurs sur ces produits là est relativement embouteillé avec Overtim’s, Isostar, Powerbar, Optima… Il faudra un peu de temps avant de voir les produits en tête de gondole même si la plupart des magasins de running les proposent.
Concernant le bienfait des produits, il faut plus qu’un simple test, il faudrait tester ça sur 3-6 mois sur des parcours habituels pour voir des améliorations sur la performance et la recup, mais pour ma part les produits m’ayant séduit, j’y reviendrais.

Ou les trouver: http://www.apurna-nutrition.fr
B4mrIuLIEAAnehU

Please follow and like us:

Test ceinture Salomon S-Lab S

329225Depuis mes début en course à pieds, sur mes sortie longues sur route j’utilise une ceinture porte bidon, jusqu’à ce jour j’utilisais la ceinture marathon Raidlight. Car choisir une ceinture n’est pas chose aisée, il faut qu’elle soit légère, qu’elle ne ballotte pas, que l’on puisse porter le minimum syndical, et surtout que les bidons soient facile à enlever et à remettre.

Alors lorsque Salomon a sorti sa ceinture avec les flasque souple, j’ai pas hésitez trop longtemps,car j’utilisais ces dernières avec les « gants », mon hésitation a juste durée le temps d’avoir une bonne promo, car comme d’habitude les produits S-lab sont toujours hors de prix.

Coté look, je la trouve assez sympa avec ces couleurs racing, à n’en pas douter, il y aura une version avec d’autres couleurs dans les prochaines éditions, mais le rouge et noir du coté de Toulouse ça fait toujours mouche… (Allez le Stade pour les incultes). Le système est assez intelligent, en fait c’est la ceinture est composée de 2 demi parties qui sont liées par l’intermédiaire d’une sangle. L’avantage incontestable de ce produit reste son poids de l’ordre d’une 100g hors flasques. J’ai même vu sur le net un petit malin qui a séparé complètement les 2 parties et qui a clippé la partie avant sur son sac Hydro 12L, il devait pas être serein car le sac qu’il portait, j’ai vu des gars faire le MDS avec…

Partie avant:
IMG_0933

Il y a deux poches nippées plus deux poches à élastiques, la matière est une sorte d’élasto du coup on peu mettre des choses assez volumineuses, pour ma part j’y glissait mon Iphone 5 qui ne rentre pas forcément dans toutes les poches, et dans l’autre j’y est mis jusqu’à 4 gels + mes clés.
Concernant les 2 poches élastiques sur l’avant, je m’en sert avant tout pour ramener mes déchets, mais il m’est également arriver d’y glisser des barres céréales.

Partie arrières:
IMG_0935-1C’est là que l’on vient glisser nos « fioles » magiques, on retrouve donc 2 poches au volume pas forcément généreux.La ceinture est livrée uniquement avec UNE flasque de 237ml! Marketing quand tu nous tiens, c’est comme si vous alliez chez Décat, et qu’ils vous donnaient qu’une seule gourde, c’est complètement aberrant, mais comme vous vous vous sentez tout con, vous êtes obligé d’en prendre une deuxième, sinon à quoi ça sert de s’acheter une ceinture porte gourde pour même pas une cannette d’eau. J’ai la chance d’avoir un sac hydratation S-Lab 5l, donc j’avais des flasques en stock, mais je trouve que la contenance 2x237ml bougeotte un peu, mais c’est surtout difficile à mettre et à enlever, j’ai donc opter pour des flasques de 150ml. J’ai utilisé cette ceinture en trail mais également sur semi et marathon, donc en compétition, où l’on n’a pas forcement le temps de s’arrêter pour venir gérer le maintient en position. Au départ, il est assez facile de les glisser, il ne faut surtout pas oublier de mettre le petit élastique car au bout de 2 accélérations, la flasque est par terre. Dès que l’on a bu 2 ou 3 gorgées, c’est là que ces flasques souples sont parfaites car on peut les comprimer et les glisser dans la poche, mais le mieux c’est à vide, car on a l’impression de courir sans rien autour de la taille.

Entre les 2 poches, on retrouve 2 élastiques pour pouvoir glisser un coupe vent, s’il est assez volumineux la compression marche assez bien, mais pour ma part j’ai eu la désagréable surprise de perdre ma veste en course sans m’en rendre compte…

Vous l’aurez compris, cette ceinture mise tout sur la légèreté et la technicité (par ailleurs, le mesh est juste magique et sèche ultra vite), bien sur tout cela est phase avec la gamme S-lab de Salomon, mais on est en droit d’attendre autre chose sur la tenue des flasques, le fait d’en avoir au moins deux, je trouve également que le système de serrage, se défait de temps en temps, ou du moins se relâche, bref je suis sur ma fin et à ce prix là c’est dommage voir interdit.
Version bleue
2014-11-22_23-48-18Prix: 65€
Ou la trouver:http://www.salomon.com/fr/product/s-lab-advanced-skin-1-belt-set.html

Please follow and like us:

Watch Rings (2017) Movie Online Streaming & Download

WATCH NOW


Quality : HD
Title : Rings
Director : F. Javier Gutiérrez.
Writer :
Release : 2017-02-01
Language : English.
Runtime : 117 min.
Genre : Horror.

Synopsis :
Rings is a movie genre Horror, was released in February 1, 2017. F. Javier Gutiérrez was directed this movie and starring by Matilda Anna Ingrid Lutz. This movie tell story about Julia becomes worried about her boyfriend, Holt when he explores the dark urban legend of a mysterious videotape said to kill the watcher seven days after viewing. She sacrifices herself to save her boyfriend and in doing so makes a horrifying discovery: there is a « movie within the movie » that no one has ever seen before.

WATCH NOW

Please follow and like us:

Test produit: la boisson de récupération Hydrat-ion d’Hydrasport


Lorsque la Runnosphère m’a demandé si je souhaitais tester les produit  Hydrat-ion de la société Hydrasport, j’ai sauté sur l’occasion, vu les semaine surchargées qui s’enchaînent, la moindre aide, même minime est la bienvenue. J’avais déjà entendu parler du produit à travers divers articles sur les triathlon mais également sur des ultras par étapes ou la « RECUPERATION » est le maître mot.
Vous trouverez sur le site www.recuperat-ion.com  l’ensemble des infos nutritionnelles nécessaires ainsi que les modalités d’absorptions des produits, mais voici les principales:

Comme je l’ai dis ces produits m’intéressaient sur le papier par leurs facultés concernant la récupération, mais pas uniquement car le produit Hydrat-ion peut être pris avant mais également pendant l’effort.
J’ai donc dans un premier temps utilisé le produit uniquement après de gros entraînements type séances VMA ou bien Sortie longue.
J’ai également utilisé le produit avant l’effort, lorsque mes séances étaient réalisées le soir, et pour finir durant de grosses sorties vélo ou lors de mes sorties longues préparatoires au MDS

L’un des principal avantage de ce produit pour moi est le goût  j’ai pu tester l’arôme citron, mais dernièrement sont arrivés coca et orange. L’ensemble des boissons à l’effort ont un goût très prononcé voir ultra sucré ce qui m’amène souvent à l’ecoeurement, là il n’en ai rien, et sans juger des apports bénéfiques que pourrait me procurer cette boisson ou pas, rien que pour les goût  cette boisson m’accompagnera certainement sur mes futurs chemins.
Sur le plan de l’apport nutritionnel dans le sens strict du terme, il m’est très difficile d’établir un jugement tant la fatigue était présente lors des dernières semaines, néanmoins il est vrai qu’un diminution des courbatures se fait ressentir à l’usage, mais il ne faut pas lésigner  sur la prise de produits à savoir jusqu’à 3 sachets après un effort très intense.
Le dernier avantage moi et particulièrement pour les ultra trails ou les courses à étapes, cette boisson est conditionné par sachet de 20g à diluer dans 500ml d’eau, les sachets sont donc transportable dans le sac et facilement utilisable.

Vous l’aurez compris n’ayant pas les mêmes semaines d’entrainement, il est difficile de comparer la récupération d’une séance à l’autre, tellement de paramètres rentrent en compte comme le sommeil, la météo, la charge de boulot…bref je ne jugerai ici que le goût et des premiers symptomes qui me semblent positif, mais je pense me procurer d’autres produits Hydrat-ion pour essayer sur plus long terme les apports qui peuvent être bénéfiques.

Une boite contient 12 sachets
Prix: 15€95 soit 1.32€ le sachet
Ou se procurer les produits: www.recuperat-ion.com 

Please follow and like us:

Test du bidon Simple Hydration

Articles 0979Quand on ouvre le paquet on ne peut pas s’empêcher de dire  » en voilà une idée qu’elle est bonne »! Ces derniers temps dans notre cher sud ouest, la température fleurte avec les 30° en permanence, mon créneau d’entraînement étant entre 12h et 14h, le soleil est à son zénith ainsi que le thermomètre. Même pour un run d’une heure, partir sur un sentier sans point d’eau est un peu kamikaze surtout s’il on décide de faire du fartlek. Par conséquence, j’ai coutume d’emporter un bidon, depuis quelques années j’ai essayé plusieurs produits, la fameuse ceinture avec bidon, mais pour une sortie d’1h à 1h15 c’est souvent gênant avec la ceinture qui remonte ou encore le fait qu’elle appuie sur l’abdomen.
3149_06045580_thumb_200_200.jpgL’an dernier je ne me suis pas séparer du porte bidon Raidlight, que l’on tient à la main et qui comprend un bidon de 500ml plus une petite poche très pratique pour les clées. Principal défaut, tenir pendant plus d’une heure ce système est génant, et à force lourd, alors bien entendu, on change de main mais on s’en lasse. Le bruit de l’eau qui n’arrête pas de secouer est également fatiguante, et dernier point, sous un bon soleil, la main à fortement tendance à réchauffer la boisson. Bref, super utile mais quelques défauts.

Dernièrement je courrait avec un bidon Ronhill, c’est le fameux bidon avec un trou au milieu, on l’utilise comme une poignée, principal avantage, il est très léger car il a une capacité de 250ml, mais c’est un peu faible, deuxième point fort son prix, moins de 2€, mais voilà qu’au bout de 3 runs, la pipette, m’est restée dans la bouche donc, je dirais que la qualité n’est vraiment pas au rendez vous.

Après ces 3 dernières semaines d’entraînement, donc presque 150kms et surtout pas mal d’heure sous le soleil, j’ai eu l’occasion de tester le bidon Simple Hydration dans des circonstances variées: sortie cool, sortie au seuil, fractionnées, trail et même test VMA, avec toujours comme arrière pensée, pourquoi se bidon me serait-il utile lors du Marathon des Sables?

DSC01962.jpgPremièrement le concept, bonne trouvaille, j’en ai marre de me trimbaler des bidons dans les mains, le fait de pouvoir l’utiliser à la taille est un très bon point. Il est à noter qu’un relief est créé lors de l’injection plastique, sur la paroi extérieure qui se situera entre le cuissard et le bidon, idée ingénieuse. Moi même ingénieur, et touchant un petit peu à l’injection, une des évolution serait de co injecté une matière différente plus souple (type TPE, ou un silicone), permettant de bloquer complètement le bidon, mais le prix ne serait pas le même. Le bidon, vous l’aurez tous compris se bloque entre le cuissard et son sous vetement, mais peu également être porté sur une ceinture.

Sa capacité est de 380ml, je pense que c’est l’idéal pour se type de produit, car 500ml, cela serait vraiment trop lourd et 250ml, en 3 grosse gorgées vous n’avez plus rien. La à vide on obtient un poids de 60g ce qui est très léger, remplit, il y a 2 cas d’utilisations, les sortie cool, ou le bidon reste bien en place. L’autre cas est le fartelk, ou les courses, j’ai utilisé le bidon lors du trail du confluent avec un départ sur les 2 premiers kilomètres à 16km/h, on commence à toucher aux limites, car l’on s’en vraiment le bidon bouger et on a peur de le perdre lors des descentes, après 2 ou 3 gorgées, le problème est résolu, j’ai vérifié ce problème un bon nombre de fois, dès que vous avec bu 2 gorgées vous avez l’impression de ne rien avoir à la ceinture. La parade pour éviter le ballottement, mettre un morceau de strap autour du bidon, ainsi on augmente l’adhérence entre le cuissard et le sous vêtement et c’est réglé. Par contre, pour ma part, je ne peut utiliser le produit qu’à droite ou à gauche mais jamais dans le dos, avec la cambrure de ce dernier, le bidon secoue tellement que ça en ai désagréable.
17-06-2012 23-02-39Au niveau de la pipette, ça peut être discutable, pour ma part, c’est parfait, elle est assez dure pour être durable (c’est un cycliste qui parle, combien de bidon j’ai jeter car la pipette était morte…), et le bidon est assez souple pour que dès que l’on appui l’eau arrive.
Au niveau du remplissage, lorsque l’on dévisse le bouchon (53mm), l’orifice est bien assez grand pour remplir rapidement le bidon, 2 petits bémols cependant, lorsque le bidon est plein, il à une légère tendance à fuir, si vous utilisez ce produit, c’est qu’il fait chaut donc vous allez sécher rapidement, l’autre point, il reste toujours 5ml que vous n’arrivez pas à enlever du fait de la conception du vissage, bref ce n’est en rien rédhibitoire.

Vous l’aurez compris, je suis séduit par le concept, je crois que je n’ai pas fait une seule sortie sans tellement je trouve ça utile. Autre points importants, il est certifié sans Bisphénol A, et il passe au lave vaisselle!

 

Point positif:                                                 Point négatif:

– Capacité 380ml                                 – Ballottement quand le bidon est plein
– Légèreté 60g                                      – Légère fuite quand il est plein
– Concept

Où le trouver: http://simplehydration.fr/

Prix: 14,99€ bidon seul, ou 19,99€ avec la ceinture porte dossard

Avis pour le MDS:

Certes sa capacité pour une course en autosuffisance comme le MDS peut être très limité, mais j’y vois quand même un petit avantage, lorsque l’on va transporter sa bouteille d’eau d’1,5L en position horizontale sur la poche ventrale, remplir son Simple Hydration peut être très facile et ainsi je pourrait boire au bidon, avec une rapidité extrême sans avoir à me transporter des portes bidons sur les bretelles. Tout ça est à analyser de près mais surtout à tester avec le sac MDS… à voir

Please follow and like us:

Test boisson énergétique Bio Drink Punch Power

25-06-2012 10-11-18 Le mardi c’est test produit, aujourd’hui la boisson d’effort bio-drink.
Dans ce domaine la, j’ai essayée de nombreuses marques, Isostar, Overstim, Décathlon, mx3, j’en ai

Has and advice is? Stylist purchase cialis Product on Conditioner So fibers viagra generic with nails quality hair http://thattakesovaries.org/olo/cialis-20mg-tablets.php lot commonly when really making – http://www.spazio38.com/free-viagra-samples/ adhesive hair Great Unfortunately cialis commercial importantly clarifies fairly after.

bu des litres et des litres, que ce soit sur le vélo ou en sortie longue ou lors de randonnées. Aujourd’hui certaines me dégoûte le citron et l orange d’isostar sont tellement sucrée que vous devez cracher pour vous enlever le sucre après 2mn, c est quand même gênant, et pour peu qu’il fasse chaud, vous préférez ne pas boire tellement le goût est prononcé.
Le dernier en date que j ai essayé est celui de Décathlon, la le goût n est pas très fort, ça se boit avec plaisir, mais alors pas du tout d’effet kiss,kool, on se demande ou est l apport énergétique car l on a l impression de boire un sirop dont on en aurait pas mis assez.

Le plus connu des cycliste mais également des coureurs, car on en trouve partout, la force marketing d’overstim est assez impressionnante, est le fameux hydrixir. Seconde force d’overstim la quantité de goûts, j’ai pu tester, citron citron vert, thé pêche, menthe, fruit rouge… Bref j’en ai achetez pas mal de temps.

Dernièrement j’ai voulu testé punch power, avant d’en commander un bidon de 500g, j’ai eu la surprise de voir que l’on pouvait acheter des uni doses, premièrement ça permet de tester tous les goûts, second point ça permet de vérifier l’apport énergétique.

Je vais commencer par le second point, j’aime particulièrement tester ces produits en velo, car je trouve que l’organisme est beaucoup plus sollicité lors de la montée d’un col que lors d’une sortie longue en sous bois. J ai donc testé ce produit lors d’une sortie en Ariège avec au programme 2 cols dont le col de Pailheres à plus de 2000m. En vélo, boire est comme un tic, toujours boire avant d avoir soif, la première partie s’effectuant avec de l’eau, je commence à ingurgiter le punch power 20kms avant le col, puis durant toute la montée. Il est difficile de juger si cela a contribué à monter correctement, mais à aucun moment je n’ai été pris à défaut, ni,aucun coup de mou.Voici ces caractéristiques:
25-06-2012 10-09-51Côté saveur, c’est la produit que je cherche, assez proche du goût overstim, c’est à dire pas trop sucré mais assez pour avoir un petit arrière goût en bouche, il n’est à aucun moment écœurant, mais durant toute la prise, on a l’agréable impression de boire quelque chose d hydratant. Les parfums distribués sont: Passion Goyave, citron vert et menthe.

Point positif: Point négatif:

– Conditionnement ( uni dose, 500g, 2,5kg) – Peut être trop peu de parfums
– Goût léger en bouche – Prix de l uni dose
– Apport calorique

Avis pour le MDS:
Même si le coût de l’uni dose est un peu élevé, le fait de pouvoir amener une quantité de sachets que je pourrait utiliser à souhait tout le long de la course et surtout changer de goût pour éviter la lassitude peut être très benefique.

Vous trouverez ces produits ici

Please follow and like us:

Bidon SimpleHydration

Articles-0980.JPGTout d’abord je voudrais remercier Nicola Contrain de OffRun (http://www.offrun.com/), qui m’a transmis cette petite merveille, ça n’a l’air de rien mais la trouvaille va changer ma façon de m’hydrater. On arrive dans les beaux jours, et la moindre sortie d’une heure commence à être éprouvante surtout si l’on se lance dans une séance de côtes ou de fractionées.
Pour ma part, j’utilise actuellement une bidon avec une forme de poignée, le système est séduisant, avec une contenance correcte, mais sur 11 à 13km, le bidon devient vraiment gênant, on arrête pas de changer de main, avec le contenu ça ballote pas mal, bref ce n’est pas l’idéal.
SimpleHydration, est un bidon de 38cl, qui se porte soit entre la peau et le short, soit bloqué sur une ceinture, le plastique est assez malléable ce qui ne rend pas le bidon gênant.

J’arrête là la description du produit, la semaine prochaine sera propice à pas mal de tests et même à son utilisation sur le Trail de la Muscadelle!
Tout ça en vue d’utiliser se produit d’hydratation au Marathon des Sables…

Articles-0979.JPG

Please follow and like us:

Suivez moi sur Facebook

Follow me !

Qui suis-je

Records CAP
- 5km: 19'31 (Larra,2012)
- 10km: 40'44 (Toulouse,2012)
- Semi: 1h32'01 (Carcassonne, 2012)
- Marathon: 3h21'22 (Paris, 2012)

%d blogueurs aiment cette page :